Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

L'OCDE s'alarme du risque croissant de pauvreté à l'âge de la retraite


Rédigé par le Mardi 1 Décembre 2015 | Lu 2613 commentaire(s)


L'OCDE s'alarme du risque croissant de pauvreté à l'âge de la retraite
MONDE. « La plupart des gouvernements ont fait des efforts importants pour mettre les systèmes de retraite sur une trajectoire durable. Même si leurs mesures vont dans la bonne direction, il existe un risque croissant de retraites futures insuffisantes dans certains pays » déclarait Angel Gurría lors de la présentation, mardi 1er décembre 2015, du Panorama des pensions 2015 publié par l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économique). Pour son secrétaire général,  « à long terme, le défi consiste à élaborer aujourd’hui des politiques publiques suffisamment flexibles pour pouvoir s’adapter demain à un monde du travail incertain, tout en assurant des conditions de vie adéquates pour les retraités.»

Selon ce rapport, près de la moitié des pays de l'OCDE ont pris, au cours des dernières années, des mesures pour diminuer durablement le coût de leur système de retraite. Un tiers d'entre eux seulement ont "engagé des efforts afin de renforcer les filets de sécurité et de venir en aide à certaines catégories vulnérables de retraités."

La retraite à soixante-sept ans devient la norme et certains pays, comme le Danemark, l'Irlande, la République tchèque, le Royaume-Uni et l'Italie, envisagent de repousser cet âge légal à soixante-dix ans. Le taux d'emploi des 55-64 ans connaît une forte progression. il est passé de 52 à 57% en moyenne dans l'OCDE et de 31 à 46%, par exemple, en Italie et de 45 à 66% en Allemagne. C'est en France (59,4 ans en moyenne) que les salariés partent le plus tôt en retraite, suivie de la Belgique (60), la Slovaquie (61,1), la Grèce (61,3) et l'Italie (61,4).

La Corée recense le plus grand nombre de retraités pauvres de plus de soixante-cinq ans, un sur deux. Les pays méditerranéens se classent plutôt bien sur ce critère. 24% des retraités israéliens sont pauvres selon les critères de l'OCDE, 18% des Turcs, 16% des Slovènes, 9% des Italiens, 8% des Portugais, 7% des Espagnols et des Grecs, 4% des Français.
La moyenne de l'OCDE se situe à 13%.

Quant au taux de remplacement des retraites (pourcentage de son revenu conservé par le salarié lorsqu'il fait valoir ses droits à pension), les mieux lotis sont le Danemark (103,2%), les Pays-Bas (101,3%), le Luxembourg (98,4%) et la Turquie (98%). Les moins bien lotis se trouvent au Mexique (35,5%), au Chili (48,7%), au Japon (53,4%) et en Allemagne (53,4%). Mise à part la France (66,9%), la plupart des pays méditerranéens se trouvent en haut du classement avec notamment l'Espagne (89,1%), le Portugal (87,7%), Israël (85,7%) et l'Italie (82,2%). La moyenne de l'OCDE étant à 74,5%.










Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter









Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook