Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






L'Italie retrouve son ex premier ministre, mais dans une coalition différente


L'extrême droite, qui pour provoquer de nouvelles élections a fait tomber l'ancien gouvernement dont elle faisait partie, se retrouve éjectée du pouvoir. La nouvelle coalition réunit centre-gauche et populistes.


            Partager Partager

ITALIE. Il voulait le pouvoir pour lui seul en faisant tomber le gouvernement de coalition qui le liait au mouvement cinq étoiles (M5S). Finalement, c'est lui qui dégringole de son fauteuil de ministre de l'intérieur et se retrouve dans l'opposition. En dépit des efforts de son parti la Ligue pour retropédaler et renouer avec son allié d'hier, Mattéo Salvini n'a pas pu empêcher l'alliance de M5S avec le Parti Démocrate (PD) de centre gauche.

Après un mois d'août fou, les italiens vont se retrouver avec le même premier ministre, Giuseppe Conte, et un gouvernement composé d'hommes politique qui voici encore quelques semaines se traitaient de noms d'oiseaux. La réconciliation n'a pas été facile, mais Rome vaut bien quelques renoncements... Luigi Di Maio, ex-vice-Premier ministre et leader du M5S passe à la trappe pour gommer les aspérités trop voyantes.
Giuseppe Conte n'a perdu son fauteuil de premier ministre que le temps d'un mois d'août. (photo : Présidence du Conseil italien)
Giuseppe Conte n'a perdu son fauteuil de premier ministre que le temps d'un mois d'août. (photo : Présidence du Conseil italien)

Des programmes différents et pas d'argent

Un nouveau gouvernement, mais pour quoi faire ? A part chasser l'extrême droite du pouvoir, personne ne connaît le programme de la nouvelle coalition. La politique en matière d'accueil des réfugiés devrait devenir plus humaine, avec la mise à la corbeille des décrets de Mattéo Salvini. L'Italie va sans doute renouer avec l'Union européenne et sortir de son isolement. M5S demande une poltitique sociale et plus d'écologie. Mais avec quel argent ?

Car le nouveau gouvernement va devoir trouver plus de 20 milliards d'euros pour monter un budget 2020 qui respecte les engagement pris envers l'UE. Pour l'instant, une hausse de la TVA au premier janvier semble difficilement évitable. Mais M5S ne veut pas en entendre parler, et demande l'arrêt de grands projets coûteux comme le TVG Lyon Turin qui prévoit le percement d'un tunnel sous les Alpes.

Gérard Tur
Jeudi 29 Août 2019

Lu 1369 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.






Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.