Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

L'Italie n'organisera pas non plus la Coupe du monde de rugby 2023


Rédigé par , le Jeudi 29 Septembre 2016 - Lu 5670 fois


La France a accueilli en 2015, à Toulouse, le Championnat d'Europe de rugby des moins de 18 ans (photo F.Dubessy)
La France a accueilli en 2015, à Toulouse, le Championnat d'Europe de rugby des moins de 18 ans (photo F.Dubessy)
ITALIE. Quelques jours après avoir renoncé à sa candidature pour organiser les Jeux olympiques à Rome en 2024, l'Italie annonce ne plus vouloir accueillir la Coupe du monde de rugby en 2023.

Le désaccord de la mairesse de Rome, Virginia Raggi, avait fait avorter cette candidature olympienne au grand dam du premier ministre italien, Matteo Renzi, qui ne pouvait pas se passer de son soutien. Ce refus frappe par ricochet la candidature à la Coupe du monde de rugby. Les deux événements étaient très liés. Les investissements dans les infrastructures devaient profiter aux deux grands rendez-vous mondiaux. "La candidature à l'organisation de la 10e édition de la Coupe du monde de rugby ne réunit plus les conditions nécessaires à sa poursuite, en accord avec le gouvernement et le Coni (ndlr : Comité olympique italien)" indique Alfredo Gavazzi, président de la Fédération italienne de rugby.

Comme pour les JO, la France - qui a déjà organisée une Coupe du monde en 2007, gagne une chance de plus d'organiser cette compétition face aux autres candidats, l'Irlande et l'Afrique du Sud. Contrairement à l'Italie, la France n'aura aucune infrastructure à construire. Les stades ont tous été rénovés pour l'Euro de football en 2016.

Le nom du vainqueur sera connu en novembre 2017. Un an auparavant, le 1er novembre 2016, World Rugby (la fédération internationale) désignera, après examen de la conformité de leurs dossiers aux critères demandés, les candidats, qualifiés d'officiels, restants en lice.

Près de 5 mrds€ de bénéfices

En 2015, l'édition organisée par l'Angleterre (associée au Pays de Galles) avait nécessité un investissement de 3 mrds€ dont 115 M€ pour la rénovation des stades. Le Royaume-Uni a engrangé 3 mrds€ de bénéfices dont 1,6 mrd pour la seule ville de Londres. S'y ajoute le milliard d'euros dépensés par les 500 000 visiteurs internationaux recensés dont 42% en provenance d'Europe. Parallèlement, l'événement avait permis la création de 41 000 emplois.

L'impact de l'élimination du pays hôte en phase de poule (une première !) était évaluée à 4 mrds€ de pertes sur les marchés boursiers britanniques par la London Business School. Tandis que le réseau de télévision privée ITV avait subit une baisse de 1,36 M€ de ses revenus publicitaires par matchs et les bars et brasseries un manque à gagner de 6,7 M€ par rencontres.

Le Japon accueillera la 9e édition de la Coupe du monde de rugby en 2019.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info