Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

L'Italie maintient son budget 2019 mais donne des garanties à Bruxelles




ITALIE. La Commission européenne avait donné jusqu'au lundi 22 octobre 2018 à midi au gouvernement italien pour donner des explications sur son budget 2019. Comme prévu, Rome n'a pas changé d'un iota ses prévisions de déficit de 2,4% du Produit intérieur brut (PIB) et Giuseppe Conte assure que "le chiffre de 2,4% pour nous est un plafond que nous nous sommes solennellement engagés à respecter (...) Nous voulons dialoguer avec les institutions européennes dans un esprit de collaboration loyale et de dialogue constructif." Selon le Président du Conseil italien, "si nous avions adopté une loi de finances différentes, nous serions entrés en récession."

Par contre, les autorités italiennes promettent à la Commission européenne de contenir la dette. Elle se situe actuellement à 131% du PIB et devrait descendre à 126,5% en 2021. "Si les rapports dette/PIB et déficit/PIB ne devaient pas être en ligne avec ce qui est prévu, le gouvernement s'engage à intervenir en adoptant toutes les mesures nécessaires afin que les objectifs indiqués soient rigoureusement respectés", précise le texte communiqué à Bruxelles.

L'Italie doit aussi affronter une dégradation de la note de sa dette par Moody's de Baa2 à Baa3. Mais, l'agence de notation l'assorti d'une perspective stable, ce qui rassure quelque part les marchés.

La France aussi

Le commissaire Moscovici suit de près les dossiers italiens et français (photo : Union européenne)
Le commissaire Moscovici suit de près les dossiers italiens et français (photo : Union européenne)
Dans le même temps, la Commission européenne a également demandé des précisions à la France pour son budget 2019. Alors que le pays vient juste de sortir de la procédure de déficit excessif voici quatre mois, la Commission européenne s'inquiète de la dette. Elle indique que Paris aurait "intérêt" à la réduire pour éviter de franchir la barre symbolique des 100% (99% du PIB fin septembre 2018 soit 2 299,8 mrds€).

Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et financières, souligne toutefois qu'"il n'y aura pas de problème avec le budget français", qu'il distingue bien de ceux italien et grec.


Lundi 22 Octobre 2018

Lu 1473 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

De "Algérie libre et démocratique" à "État civil et non militaire"

Razika Adnani, philosophe et spécialiste des questions liées à l'islam, membre du Conseil d'orientation de la fondation de l'Islam de France, du Conseil scientifique du CEFR et du groupe d'analyse JFC Conseil
avis d'expert


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.