Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

L'Italie et l'Espagne devancent la France sur le podium viticole mondial




Les vignes du Sud de l'Europe ont souffert du climat (photo : BL)
Les vignes du Sud de l'Europe ont souffert du climat (photo : BL)
MONDE. L'ensemble de la production mondiale de vin en 2021 se trouve en repli de 4% par rapport à 2020 avec une estimation moyenne de 250,3 millions d'hectolitres. Ce chiffre - publié, jeudi 4 novembre 2021, par l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) dans un rapport basé sur les informations recueillis auprès de vingt-huit pays - se situe à un niveau proche de celui de 2017, considéré comme le plus bas historique.

Dans la seule Union européenne, "en raison du gel tardif du printemps et de conditions météorologiques globalement défavorables", précise l'OIV, la perte s'établit à 21 millions d'hectolitres d'une année sur l'autre (-13%) avec une production de 145 millions d'hectolitres (jus et moûts exclus)

Si certains pays s'en sortent mieux avec des résultats en hausse, comme le Portugal (6,5 millions d'hectolitres +1%), la Roumanie (5,3 millions d'hectolitres +37%), la Hongrie (3,1 millions d'hectolitres +4%) ou l'Allemagne (8,4 millions d'hectolitres +4%), les plus gros producteurs mondiaux accusent tous un net recul. L'Italie, au premier rang sur la planète dans ce secteur connaît un retrait de 9% de sa production ) 44,5 millions d'hectolitres. La France, seconde en 2020, ne réalise que 34,2 millions d'hectolitres, soit une chute de 29% par rapport à l'exercice précédent. En ajoutant des épisodes de mildiou (champignon parasite) aux handicaps des vignes européennes, l'hexagone a "subi le plus durement les effets d'un millésime désastreux", indique le rapport.
Cette dégringolade - "son plus bas volume de production depuis 1957", selon Pau Roca, directeur général de l'OIV - permet à l'Espagne (35 millions d'hectolitres soit -14%) de lui ravir, de justesse, la seconde place mondiale. Un évènement qui n'était pas arrivé depuis 2013.

Italie, Espagne et France représentent 45% de la production mondiale. Au global, ces trois pays ont perdu environ 22 millions d'hectolitres par rapport à 2020.

Transfert du siège de l'OIV à Dijon

L'année 2021 s'avère par contre un très bon cru pour les vignobles de l'hémisphère Sud (sauf la Nouvelle-Zélande et ses - 19%). Des productions records sont enregistrées dans les pays d'Amérique du Sud (+ 60% pour le Brésil, +30% pour le Chili, +16% pour l'Argentine),  l'Afrique du Sud (10,6 millions d'hectolitres +2%) et l'Australie (14,2 millions d'hectolitres +30%). Les États-Unis connaissent aussi une progression de 6% avec 24,1 millions d'hectolitres.

Fin octobre 2021, lors d'une assemblée générale à la mairie de Dijon, les quarante-huit États membres de l'OIV, représentant 85% de la production de vin et près de 80% de sa consommation mondiale, ont validé à l'unanimité la décision du gouvernement français de transférer leur siège de Paris à Dijon. Le déménagement du secrétariat général dans un hôtel particulier du XVIIe siècle propriété de la ville (Hôtel Bouchu d'Esterno, rue Monge) sera effectif à compter de septembre 2024, après réception des travaux de rénovation (8 M€ co-financés par la ville de Dijon et la Région de Bourgogne-Franche-Comté) en juillet de la même année. Deux autres candidatures se trouvaient en lice, celles de Reims et Bordeaux.

Le transfert coïncidera donc avec le centenaire de l'OIV, fondée en 1924, qui a toujours été domicilié en France, dans la capitale. Le secrétariat général de l'organisation intergouvernementale compte quinze collaborateurs.

Eric Apim
Vendredi 5 Novembre 2021

Lu 1225 fois




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



grand angle

DES TALENTS AU SERVICE D'UNE NOUVELLE ÉCONOMIE


Les IDE de plus en plus sensibles aux ODD


Grand angle






Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




Guide de l'économie 2021



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.