Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info





L'Italie dans l'attente



            Partager Partager

Mattéo Salvini n'a pas redressé l'économie italienne. Mais il se ridiculisera si sa tentative de prendre le pouvoir le fait en réalité basculer dans l'opposition. (photo : Ministère italien de l'Intérieur)
Mattéo Salvini n'a pas redressé l'économie italienne. Mais il se ridiculisera si sa tentative de prendre le pouvoir le fait en réalité basculer dans l'opposition. (photo : Ministère italien de l'Intérieur)
ITALIE. Nouveau gouvernement de coalition ou élections ? Si la première solution l'emporte, Mattéo Salvini, le bouillant leader de l'extrême droite, pourra se mordre les doigts. C'est lui qui a fait sauter voici trois semaines le gouvernement d'alliance M5S - Ligue, où il occupait le siège de ministre de l'intérieur. Les dernières élections européennes, qui ont donné à son parti plus de 30% des suffrages, l'ont convaincu qu'il pouvait occuper seul le pouvoir.

Une lourde erreur politique qui le ridiculisera s'il se retrouve après son « coup de maître »... dans l'opposition. Giuseppe Conte, dernier premier ministre en date, est en effet sur le point de réussir à réunir un coalition M5S – Parti Démocrate (centre gauche). L'accord de gouvernement porterait sur plusieurs mesures phares : pas de hausse de la TVA, réduction du nombre de parlementaires, retour de l'Italie sur la scène européenne après plusieurs mois d'isolement.

Le maillon faible de l'Europe

Giuseppe Conte pourrait retrouver son fauteuil de premier ministre (photo : DR) .
Giuseppe Conte pourrait retrouver son fauteuil de premier ministre (photo : DR) .
Personne ne peut prédire combien de temps durerait cette alliance de la carpe et du lapin. Mais une chose est sûre, le nouveau gouvernement aura du pain sur la planche. La troisième économie de la zone euro est également la seconde la plus endettée, avec une dette publique égale à 134% du PIB. En valeur absolue, l'Italie coiffe le bonnet d'âne de l'Europe avec 2 300 milliards d'euros (337 milliards pour la Grèce).

Il n'existe que deux solutions pour réduire son pourcentage d'endettement. Faire des économies ou générer de la croissance. L'Italie échoue sur ces deux tableaux. Le gouvernement qui vient de tomber prévoyait pour 2020 une forte progression du déficit budgétaire. Tout aussi grave, il n'a pas réussi à faire démarrer la croissance. L'Italie a connu une faible récession au second semestre 2018 et une croissance atone de 0,1% au premier trimestre 2019. La Banque d’Italie prévoit pour 2019 une croissance de 0,6 % à 0,3 %. L'OCDE (Organisme de coopération et de développement économiques) penche carrément pour une récession de – 0,2 %.

Au niveau social, si le taux de chômage est passé pour la première fois depuis 2012 sous la barre des 10% , il reste avec 9,7% largement supérieur à la moyenne européenne (7,5%).
 
L'Italie a remplacé la Grèce comme maillon faible de l'Europe.

Gérard Tur
Mercredi 28 Août 2019

Lu 805 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.






Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

RÉFLEXION

Pour des modèles économiques innovants et soucieux du développement durable

Abdelmajid Iraqui, vice-président CGEM Rabat-Salé-Kénitra
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.