Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

L'Iran et le Venezuela planifient une raffinerie en Syrie


Rédigé par Jenny Saleh, à BEYROUTH le Mardi 29 Septembre 2009 | Lu 1729 commentaire(s)


La raffinerie devrait produire 140 000 barils/jour, mais on ne sait encore où sera située la raffinerie. (DR)
La raffinerie devrait produire 140 000 barils/jour, mais on ne sait encore où sera située la raffinerie. (DR)
SYRIE / IRAN / VENEZUELA. Alliés sur la scène diplomatique, Damas, Téhéran et Caracas poursuivent sur le terrain économique. Une société irano-vénézuélienne, la VENIROGC, envisage en effet d'implanter sa première raffinerie internationale en Syrie. 

Celle-ci aurait une capacité de production de 140 000 barils de pétrole par jour, selon Mohammad Ali Talabi, un responsable de Petropars, l'actionnaire iranien de la VENIROGC.

Mais on ignore encore l'emplacement de la raffinerie et le coût de sa construction.

L'Iran détiendrait 26% des parts, contre 33% pour le Venezuela. La Syrie disposerait de 26%, et la Malaisie de 15%.

La VENIROGC ( Venezuela Iran Oil and Gas Company) est une compagnie pétrolière composée de la CVP (Société vénézuélienne Pétrolière) et de Petropars Ltd (Iran). Son objectif est de devenir l'une des principales compagnies dans les zones de l'Amérique centrale et Amérique du sud, l'Afrique et sur les marchés d'Asie centrale. 

L'Iran et le Venezuela ont signé plusieurs accords de coopération dans les domaines de l'énergie et du commerce, lors de la visite du président Hugo Chavez à Téhéran, en septembre 2009.

La Syrie a annoncé avoir produit, pour le premier semestre 2009, 35 millions de barils de pétrole, soit un rythme de 197 000 barils par jour.




Lire aussi :
< >

Lundi 6 Décembre 2021 - 14:25 EssilorLuxottica clos l'achat de GrandVision

Vendredi 3 Décembre 2021 - 15:10 Beneteau renforce sa présence au Portugal