Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L’Europe ferroviaire des marchandises dans les cartons de FERRMED


L’idée de réaliser une dorsale ferrée fret reliant 245 millions d’européens, 54% de la population et 66% du PIB de l’Union européenne fait son chemin. L’étude qui sera livrée en avril par FERRMED pourrait faire passer le feu au vert.



Difficile harmonisation des différents systèmes de fret en perspective (Photo XDR)
Difficile harmonisation des différents systèmes de fret en perspective (Photo XDR)
EUROPE. Née en Espagne il y a quatre ans, FERRMED garde un peu de son accent d’origine. La moitié des 136 membres de l’association de promotion du grand axe ferroviaire de marchandises Scandinavie-Rhin-Rhône-Méditerranée sont espagnols et ses responsables Catalans.

Il faut dire que la création « d’un corridor ferré méditerranéen de marchandises» entre Gibraltar et les Pyrénées est devenue une priorité économique et logistique au pays de Don Quichotte.

Protégés par les Pyrénées de l’attraction nord-européenne, le développement de leurs ports, les tout premiers de Méditerranée, nécessite aujourd’hui une ouverture vers le Nord.

En un peu plus de quatre d’existence, l’initiative partie du rivage espagnol a remonté l’Europe jusqu’à Bruxelles à la vitesse d’un train grande vitesse. Dix pays sont aujourd’hui représentés dans les rangs de FERRMED en qui l’UE a reconnu un interlocuteur.

Pour 2,6 M€, l’association conduit une étude sur la faisabilité de ce grand axe ferroviaire. Depuis un an, pas moins de 13 cabinets spécialisés dans le transport travaillent sur le document, « la première étude business faite en Europe sur une liaison ferroviaire ».

Elle devrait être livrée ce mois d’avril. Mais déjà, ses initiateurs soulignent l’importance de la tâche. « Il s’agit d’homogénéiser les différents réseaux ferroviaires nationaux et leur mode d’exploitation à l’échelle européenne pour permettre le passage de trains de marchandises long. Cela à partir du critère d’une rentabilité économique, sociale et environnementale ».

Le transfert de 35% du trafic routier vers le fer


L’instruction sur ce grand axe ferroviaire de fret qui doit relier la Méditerranée à la Baltique, 3500 km d’une voie qui couvrirait l’hintherland de la plupart des grands ports de l’UE, s’est avérée d’une grande complexité.

« Les réseaux de fer possèdent des particularités dans chaque pays que cela soit pour la signalisation, les règlements, l’administration ou l’exploitation », explique Joan Amoros, secrétaire général de FERRMED.

L’étude technique cherche à identifier dans l’état actuel des infrastructures, les goulets d’étranglements, mais aussi, « les lignes forces où il y a de la rentabilité ».

L’impact socio-économique des développements dans le domaine du transport ferroviaire de marchandises de 2010 à 2015 est calculé avec une forte connotation environnementale.

« Centrée sur des questions essentielles comme le transfert de 35% du trafic routier vers le trafic ferroviaire, les mesures de réduction de bruit et de pollution », l’étude en cours d’achèvement pourrait fournir le thème d’un grand chantier paneuropéen.

Certains responsables de l’UE ont déjà évoqué la priorité de cette infrastructure ferrée qui rapprocherait la Méditerranée de la Baltique. Reste la question de son financement, mais ce chapitre appartiendra à l’UE et aux pays directement concernés.
Après la banane bleue qui rassemble les régions européennes au plus fort taux de PIB ou l’arc latin qui invite les pays de l’euroméditerranée occidentale à bander leurs forces, il faudra désormais compter avec la « banane rouge » ferroviaire
Après la banane bleue qui rassemble les régions européennes au plus fort taux de PIB ou l’arc latin qui invite les pays de l’euroméditerranée occidentale à bander leurs forces, il faudra désormais compter avec la « banane rouge » ferroviaire


Robert Villena


Vendredi 30 Janvier 2009



Lu 5272 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >
Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.














Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF