Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L'Europe du Sud reste le maillon faible de la zone euro


En acceptant la possibilité d'un plan d'aide financier pour la Grèce mixant des prêts européens et des financements du FMI, les seize pays de la zone euro ont gagné du temps. Mais les divergences au sein de la zone sont loin d'être réglées et la fragilité de la monnaie unique, en l'absence d'une véritable politique européenne, devient plus que jamais patente.


            Partager Partager

L'affaire grecque a sérieusement perturbé l'Euro (photo F.Dubessy)
L'affaire grecque a sérieusement perturbé l'Euro (photo F.Dubessy)
EUROPE. Le Premier ministre grec, Georges Papandréou est soulagé. L’accord entériné par ses partenaires de la zone euro sur les modalités d’un plan d’aide financière devrait réduire les tensions sur les marchés financiers et permettre à la Grèce de trouver tout ou au moins une bonne partie des 50 mds€ dont elle a besoin en 2010.

S'il le faut, les seize pays de la zone euro pourront lui accorder des prêts bilatéraux coordonnés, au prorata de leur participation au capital de la Banque centrale européenne (BCE). Ce dispositif sera complété par un financement du Fonds monétaire international (FMI), une première dans l’espace de la monnaie unique, selon des modalités qui restent à préciser.

Mais cette décision, que le président français, Nicolas Sarkozy, refuse de présenter comme un dispositif de sauvetage de la Grèce mais bien comme un cadre qui pourra s’appliquer à l’avenir pour d’autres pays de la zone euro en difficulté, est loin de régler tous les problèmes.

Sa mise en œuvre – qui n’interviendrait « qu’en dernier recours » insiste le communiqué européen – ne peut se faire qu’avec l’accord unanime de l’eurogroupe, ce qui laisse encore présager d’âpres discussions. En outre, la décision de faire appel aux prêts du FMI n’est pas du meilleur effet sur la solidité de l’euro. Enfin ce plan de recours pourrait avoir un effet inverse de celui recherché et donner envie aux marchés de tester la volonté européenne en proposant des conditions financières inacceptables pour la Grèce.

Vers une plus grande coordination

Jean-Claude Trichet, président de la BCE, voit le FMI entrer dans son jardin (photo F.Dubessy)
Jean-Claude Trichet, président de la BCE, voit le FMI entrer dans son jardin (photo F.Dubessy)
« C’est une petite solution, à court terme, qui permet de s’acheter du temps mais qui ne règle rien sur le fond », estime Patrice Henri, de la Banque Martin Maurel.

Selon lui, le mal vient surtout de l’absence de politique européenne coordonnée ce qui fragilise à long terme l’union économique. Et les écarts de rigueur considérables entre les pays de la zone euro n’ont toujours pas été réglés.

Dans leur communiqué publié dans la soirée du 25 mars 2010 à Bruxelles, les seize affirment leur engagement à « promouvoir une forte coordination des politiques économiques en Europe » et estiment que « le Conseil européen doit renforcer le gouvernement économique de l’Union européenne ». Des propositions en ce sens doivent être élaborées avant la fin 2010. Elles doivent aller de paire avec un contrôle renforcé des pays qui laissent déraper leurs déficits publics. Autrement dit la totalité des pays du sud de l’Europe. Le spectre de l’éclatement de la zone euro n’est pas levé. 

Lire aussi : L'Europe, championne dans l'art de l'esquive sur la Grèce et les fonds spéculatifs
                     La Grèce coincée entre l'Europe et la rue
                     L'UE à la rescousse de la Grèce
                     L'Europe se serre les coudes pour la Grèce avec l'aide du FMI

Brigitte Challiol
Vendredi 26 Mars 2010

Lu 2557 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Publireportage


Med'Innnovant, un concours accélérateur de start-up


Publireportage
Publireportage Euroméditerranée




Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.