Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

L’Eurogroupe et la Grèce proches d'un accord sur la première tranche de 7,5 mrds €


Rédigé par Melina ZACHARIA le Mardi 7 Juin 2016 | Lu 1031 commentaire(s)


L'Eurogroupe se réunit pour décider sur l’évaluation grecque. Photo F.Dubessy.
L'Eurogroupe se réunit pour décider sur l’évaluation grecque. Photo F.Dubessy.
GRÈCE. La session de l’Eurogroupe du lundi 6 juin 2016 à Strasbourg se termine sur une note positive. La Commission européenne estime encourageants les résultats de la première évaluation sur la Grèce.

Selon le commissaire européen, Pierre Moscovici, "les autorités grecques ont satisfait 95% des demandes européennes mais n'ont pas encore tout finalisé; certains changements doivent encore être introduits dans les prochaines heures. Je suis confiant dans le fait qu'Athènes utilisera le temps qui nous sépare du prochain Eurogroupe pour clôturer les quelques points limités qui restent ouverts."

La première tranche de 7,5 mrds €, sur un montant total de 10,3 mrds €, devrait donc être disponible dans le mois. Cette somme couvrira les besoins du service de la dette (5,7 mrds€) et épongera les arriérés (1,8 mrd€). Le ministère grec de l'Economie a d'ailleurs annoncé que les recommandations des institutions européennes étaient positives et que le gouvernement grec anticipait la libération de la tranche.

"Les développements d'une semaine à l'autre ne doivent pas occulter la tendance de long terme, qui est positive. Si nous prenons un peu de recul, nous constatons que le spectre du Grexit – si présent l’an dernier – n’existe plus. La Grèce fait des réformes, il faut maintenant s’assurer de leur mise en œuvre. Enfin la perspective d'un retour de la croissance cet été et des investissements apparait réaliste: essayons de ne pas casser de nouveau cette reprise" indique Pierre Moscovici.

L’approbation du versement de cette tranche va permettre à la Banque Centrale européenne de décider, lors de sa réunion du 22 juin 2016, la ré-acceptation des obligations grecques par les banques européennes.