Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'Etat français nationalise provisoirement les chantiers navals STX de Saint-Nazaire




Les chantiers navals de STX passe sous contrôle de l'Etat français (photo : STX France)
Les chantiers navals de STX passe sous contrôle de l'Etat français (photo : STX France)
FRANCE / ITALIE. Le bras de fer entre l'Etat italien et l'Etat français concernant la reprise par Fincantieri des chantiers STX de Saint-Nazaire (2 600 salariés et environ 1 mrd€ de chiffre d'affaires), vient de franchir une nouvelle étape avec la préemption de Paris.

Dans un communiqué publié jeudi 27 juillet 2017, Bruno Le Maire, ministre français de l'Economie et des Finances, indique que cette préemption des chantiers "a un seul objectif : défendre les intérêts stratégiques de la France en matière de construction navale. Les chantiers de Saint-Nazaire sont un outil industriel unique en France. Nous voulons garantir aux salariés, à la région, aux sous-traitants mais aussi à tous les les Français que les compétences exceptionnelles des chantiers navals de Saint-Nazaire en termes de construction comme les emplois resteront en France".

Le passage en avril 2017 de STX sous pavillon italien avait fait grincé des dents en France. L'Italien Fincantieri (4 mrds$ de chiffre d'affaires en 2016 et 19 000 salariés), seul candidat au rachat, reprenait alors la filiale du groupe sud-coréen STX Offshore and Shipbuliding. Grâce à un montage financier imaginatif, Fincantieri devait rester juste au-dessous de la barre des 50% du capital, Fundazione CR Trieste en prendre 10% et le restant devait aller à l'Etat français (33% donc minorité de blocage) ainsi qu'à la DCNS (capitaux publics) pour 10%. C'était tout du moins la proposition de Paris que Rome a du mal à avaler. "Cette proposition équitable reste sur la table. Elle permet de préserver les intérêts stratégiques de la France tout en associant nos amis italiens à la construction navale française. Nous continuerons de négocier sur cette base avec nos amis italiens dans les jours qui viennent", précise Bruno Le Maire. Le ministre devrait rencontrer début août 2017 son homologue italien ainsi que son collègue du Développement économique.

Selon Bruno Le Maire, "les chantiers navals de Saint-Nazaire n'ont pas vocation à rester sous le contrôle de l'Etat. La décision de préemption que nous venons de prendre est donc une décision temporaire".




Jeudi 27 Juillet 2017



Lu 5435 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 28 Novembre 2017 - 11:34 Renault Tanger très proche de la surcapacité  €

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

« Dans le contexte actuel, les Méditerranéens font désordre »


avis d'expert

Vincent Giovannoni. Anthropologue, commissaire d'exposition au MuCEM.


 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA















EMISSIONS RADIOS RTS


Angélique Kourounis et Thomas Jacobi, présentent leur dernier documentaire :

 

AUBE DOREE,
UNE AFFAIRE PERSONNELLE  

 
   • Mon fourgon, ma maison
   • Aube Dorée, attention danger



Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
Femise
 
PlanBleu          avitem
 
Euromediterranee    APIM
Région PACA          EDF