Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L’Etat cède une partie de la barre aux professionnels portuaires


Elus des collectivités locales, patrons de compagnie maritimes, universitaires… Au total, 40 personnes composent le Conseil de développement portuaire qui a tenu le 26 février sa séance constitutive. Ancien cadre du port, Marc Reverchon, a été porté à la présidence de cet organe consultatif sur les affaires portuaires.


            Partager Partager

Marc Reverchon, X Pont, a été durant 7 ans directeur du développement du port de Marseille. (Photo NBC)
Marc Reverchon, X Pont, a été durant 7 ans directeur du développement du port de Marseille. (Photo NBC)
FRANCE. Et un mandat de plus pour Marc Reverchon, élu président du Conseil de développement portuaire (CDP) de Marseille, avec 22 voix sur les 34 personnalités présentes.

Président de l’Union maritime de Marseille-Fos, président du Cluster Paca Logistique, le directeur général de la Compagnie Méridionale de Navigation a été désigné par ses pairs pour mener à bien la nouvelle politique portuaire réformée par la loi du 4 juillet 2008.

Finie la présence du Commissaire du gouvernement aux Conseils d’administration… Désormais, les professionnels portuaires prennent l’avenir de leur port en main avec cette possibilité d’agir sur la gestion du port menée au quotidien par le directoire aux côtés du Conseil de surveillance.

« Le CDP joue le rôle d’une assemblée d’actionnaires. Il représente les intérêts de ceux qui possèdent notre territoire et qui ne pouvaient pas s’exprimer au sein du Conseil d’administration », a expliqué Patrick Daher, président du Conseil de surveillance du Grand port Maritime de Marseille GPMM.

Les entreprises au gouvernail portuaire

Trois présidents pour un port : Patrick Daher, Jean-Claude Terrier et Marc Reverchon. (Photo NBC)
Trois présidents pour un port : Patrick Daher, Jean-Claude Terrier et Marc Reverchon. (Photo NBC)
Convaincu de la nécessité de dépoussiérer le fonctionnement des ports, Marc Reverchon a mené tambour battant depuis 2007, aux côtés de Jacques Pfister, président de la Chambre de Commerce et d’industrie de Marseille-Provence et de Stéphane Brousse, président de l’Union pour les Entreprises des Bouches-du-Rhône, une vaste opération de lobbying auprès du gouvernement pour favoriser un retour à la compétitivité perdue des ports français au profit de terminaux, voire de ports étrangers, eux entièrement privatisés.

Brandissant hier les 60 pages qui constituent le projet stratégique du port de Marseille, Marc Reverchon voit enfin la concrétisation de cette réforme tant attendue : « Ce document est bien réel. On va vraiment pouvoir commencer à travailler », a-t-il lâché.

Le document remis aux membres du CDP est la déclinaison locale de la loi réformant les ports et dont la clé de voute est le commandement unique des terminaux, gérés par des entreprises privés et non plus par l’Etablissement industriel et commercial (à quelques exceptions près).
 

Transferts des terminaux portuaires et externalisation de la maintenance

Ce plan stratégique, dans sa nouvelle version, présente un transfert des terminaux de Graveleau, des Tellines et du terminal minéralier à l’Ouest, et prévoit à l’Est un transfert du terminal à conteneurs de Mourepiane avec une « externalisation » de la maintenance des outillages et un appel à projets pour les activités de levage et pour le terminal conventionnel.

Une réflexion est en cours s’agissant des terminaux voyageurs. Vision précise, en revanche, pour les terminaux vracs liquides qui seront gérés par le biais d’une filiale dans laquelle le port sera majoritaire, ce dernier invoquant des « raisons stratégiques » au niveau de l’approvisionnement énergétique de la France.

Lire aussi Le projet stratégique du port de Marseille

Jeudi 26 Février 2009

Lu 2473 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.