Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

L'Etat accepte d'aider deux lignes de trains en Occitanie


Rédigé par , le Mercredi 14 Décembre 2016 - Lu 2734 fois


Le Cévenol va pouvoir repartir sur de meilleures bases (photo : DR)
Le Cévenol va pouvoir repartir sur de meilleures bases (photo : DR)
OCCITANIE. L'Etat français et la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée signent, mercredi 14 décembre 2016, un accord pour les Trains d'équilibre du territoire (TET).

Les TET assurent un service grandes lignes rapides entre les principales villes françaises non reliées par la grande vitesse pour permettre le désenclavement des territoires.

Le texte paraphé par Alain Vidalies, secrétaire d'Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, et Carole Delga, présidente de la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, porte sur la reprise par la Région de la ligne du Cévenol et une gestion commune de la ligne de l'Aubrac.

La ligne intercités du Cévenol (Clermont-Ferrand - Nîmes) passera sous l'autorité organisatrice de la Région le 1er janvier 2018. L'Etat va l'aider dans le financement du renouvellement complet du matériel roulant (30 M€) avec l'acquisition de trois rames Alstom Coradia Liner neuves. Parallèlement, le contrat de plan Etat-Région comprendra un investissement total de 43 M€ pour pérenniser, avec SNCF Réseau, les infrastructures de cette ligne.

La ligne de l'Aubrac (Clermont-Ferrand - Béziers) bénéficiera de deux gestionnaires : l'Etat français et la Région. Ils financeront le déficit de cette ligne à parité dans le cadre d'une expérimentation d'une durée de deux ans qui débutera dès le 1er janvier 2017.

"Le Cévenol comme l’Aubrac, qui traversent des territoires ruraux voire hyper-ruraux d’Occitanie / Pyrénées – Méditerranée, ont une véritable utilité publique pour nos concitoyens. Aussi, par cet accord, nous allons redonner de l’allant au Cévenol avec du matériel neuf et l’objectif de rétablir une liaison à la fois vers Paris et vers Marseille. Quant à l’Aubrac, ces deux ans d’expérimentation doivent être mis à profit pour définir un véritable projet de territoire dans lequel chacun devra prendre sa part", souligne Carole Delga.

Jusqu'en décembre 2007, l'Aubrac reliait Paris à Béziers via Clermont-Ferrand et, jusqu'en décembre 2012, le Cévenol était prolongé à Marseille.




Lire aussi :
< >

Lundi 4 Juillet 2022 - 15:30 Un été difficile pour le transport aérien


   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info