Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



L’Espagne veut accueillir le télescope géant européen


Après ITER, le réacteur expérimental thermonucléaire international en cours de construction à Cadarache près de Marseille, un autre grand appareil scientifique est en jeu. L’Espagne pourrait bien accueillir l’E-ELT, le "télescope européen extrêmement grand".


            Partager Partager

L'instrumentation innovante embarquée par le télescope géant européen, qui devrait entrer en fonction en 2017, permettra des découvertes sur les exoplanètes et le big-bang (Illustration ESO)
L'instrumentation innovante embarquée par le télescope géant européen, qui devrait entrer en fonction en 2017, permettra des découvertes sur les exoplanètes et le big-bang (Illustration ESO)
ESPAGNE. L'Espagne postule à l’implantation du plus grand télescope du monde. Ses astronomes proposent La Palma sur les îles Canaries pour accueillir l’E-ELT.

Cela fait plus de dix ans que l'Organisation européenne pour la recherche astronomique dans l'hémisphère sud (ESO ) a commencé à travailler sur un projet qui représentera le plus grand objet d'observation depuis la Terre pour scruter les mystères de l'univers.

Il s'agira d'un "oeil géant" de 42 mètres de diamètre dont le miroir sera composé de 984 segments hexagonaux de 1,45 mètres chacun.

Un investissement d'1 Md€

Le budget nécessaire à sa construction est estimé à 1 Md€ pour une mise en fonctionnement en 2017. L’ESO, qui avancera 300 M€, attend la finalisation du montage par les Etats européens impliqués.

La décision sur le financement et le lieu d’implantation devrait intervenir d’ici la fin de l’année. Quatre pays (le Chili, l'Espagne, l'Argentine et le Maroc) se disputent l’accueil de l’instrument. Mais parmi ces candidats, le Chili (Ventarrones) où se trouve déjà tous les télescope de l’ESO, et l'Espagne (La Palma) qui compte déjà des installations astronomiques, sont les deux favoris.

La réalisation du télescope géant nécessitera une instrumentation innovante s’appuyant sur l’optique adaptative qui peut corriger les turbulences atmosphériques. Une discipline pour laquelle les astrophysiciens français, et notamment marseillais, sont en pointe, entre autres à travers le pôle de compétitivité OPTITEC.

Des retombées économiques

D'ores et déjà, une étude lancée par le ministère de la Science et de l'Innovation espagnol va évaluer les impacts économiques d'une telle implantation.

On estime que les retombées directes pourraient aboutir à environ 150 emplois directs créés, sans compter les retombées indirectes liées à la construction du grand instrument et au tourisme.

Les astronomes espagnols comptent aussi sur le gouvernement pour financer entre 15 et 20% du total lorsque celui-ci connaîtra dans le détail les retombées économiques durant les 30 années de fonctionnement estimées du télescope.

Voir l'info réactualisée : Le gouvernement espagnol veut très fort le télescope européen

Robert Villena
Lundi 26 Janvier 2009

Lu 12312 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Mai 2009 - 09:08 Nice à la pointe de l'e-santé



Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION



LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss