Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

L'Espagne privée de ses touristes en juillet 2020


L’Institut national espagnol de la statistique (INE) publie le 24 août 2020 une étude sur « la situation du tourisme hôtelier en juillet 2020 ». Construit à partir de données provisoires, ils dresse un tableau alarmant de la situation, avec un nombre de nuitées en chute de 73,4% par rapport à juillet 2019.



Les hotels espagnols restent vides. Photo DR
Les hotels espagnols restent vides. Photo DR
ESPAGNE. Le tourisme Espagnol est à genoux. L’Institut national espagnol de la statistique (INE) estime le recul des nuitées en hôtellerie à 73,4% en juillet 2020 par rapport à juillet 2019.

L'état d'urgence a pourtant pris fin le 21 juin 2020 . « Au mois de juillet, le nombre d'établissements ouverts a augmenté par rapport à juin, passant de 5 896 à 12 068 (29,5% de moins qu'en juillet 2019) » précise l'INE.

Un chiffre à relativiser, car les structures d'hébergement les plus importantes ont fonctionné en mode dégradé...ou pas du tout « Le nombre total de places offertes est de 1 025 713, soit 52,7% du total » explique l'INE.

4,3 millions de voyageurs ont séjourné dans un établissement hôtelier en juillet 2020, consommant 11,5 millions de nuitées. « Ces chiffres représentent respectivement 35,7% et 26,6% des totaux estimés voici un an » constate l'INE.
 

Les "locaux" ne suffisent pas

Les étrangers sont peu venus. Les espagnols pallient en partie cette défection avec 3,2 millions de voyageurs locaux contre 1,1 million de non-résidents. Malheureusement, ils restent moins longtemps. « Le séjour moyen des voyageurs dans les hôtels a diminué de 25,5% par rapport 2019, s'établissant à 2,7 nuits par voyageur » affirme l'INE.

Sur les sept premiers mois de l'année, le recul du nombre de nuitées dans l'hôtellerie espagnole atteint près de 30% par rapport à 2019. L'effondrement du secteur du tourisme reste à chiffrer de manière précise, mais il impactera fortement l'économie ibérique. L’association d’entreprises touristiques Exceltur avance un manque à gagner de près de 99 milliards d'euros alors que Mesa del Turismo table sur 120 milliards. Le tourisme représente 12,5 % du PIB espagnol.

La fin de l'année s'annonce toute aussi catastrophique. La reprise de l'épidémie en Espagne conduit chaque semaine de nouveaux pays (Grande Bretagne, Allemagne...) à imposer des quatorzaines à toute personne ayant séjourné derrière la barrière des Pyrénées.
L'Espagne pourrait voir son PIB reculer de 15% en 2020 et le taux de chômage bondir à 20%.

Gérard Tur
Lundi 24 Août 2020

Lu 565 fois




Dans la même rubrique :
< >

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.