Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

L’Égypte se lance dans la grande vitesse ferroviaire avec Siemens Mobility


Rédigé par Eric Apim, le Mardi 31 Mai 2022 - Lu 956 fois

Grâce à la signature d'un contrat de 8,1 mrds€ avec Siemens Mobility, l’Égypte va se doter d'un système ferroviaire à grande vitesse de 2 000 km desservant soixante villes à travers le pays. English version


Siemens va fournir 41 trains à grande vitesse, 94 trains régionaux et 41 locomotives de fret (photo: Siemens)
Siemens va fournir 41 trains à grande vitesse, 94 trains régionaux et 41 locomotives de fret (photo: Siemens)
ÉGYPTE. L'Autorité nationale égyptienne pour les tunnels (NAT) a finalisé, lundi 30 mai 2022, un contrat clef en main d'installation, de mise en service et de maintenance pendant quinze ans d'un système ferroviaire à grande vitesse de 2 000 km en Égypte avec l'Allemand Siemens Mobility. Il atteint un montant total de 8,1 mrds€, dont 2,7 mrds€ avait déjà été paraphés entre les deux partenaires, en septembre 2021, pour une première ligne.

Associée aux Égyptiens Orascom Construction et The Arab Contractors, la division Transport du groupe allemand Siemens (qui avait tenté de fusionner avec le Français Alstom début 2019) va relier par voie ferrée soixante-villes (couvrant 90% de la population égyptienne) avec des trains pouvant rouler jusqu'à 230 km/h. Ce réseau offrira 500 millions de trajets par an. Le projet comprend trois lignes: "Suez Canal on rails" ("Canal de Suez sur rail"), déjà annoncée pour un montant de 2,7 mrds€ en septembre 2021, et deux nouvelles.

La première, "Suez Canal on rails", desservira les villes portuaires d'Ain Sokhna sur la mer Rouge à Marsa Matrouh et Alexandrie sur la Méditerranée, soit un total de 660 km de voies ferrées.
Les deux autres couvrent une distance respectivement de 1 100 km et de 225 km. L'une reliera le Caire à Abu Simbel, près de la frontière soudanaise et assurera donc une meilleure connexion entre la capitale et les centres économiques du Sud du pays. L'autre réunira les sites archéologiques de Louxor à Hurghada, au bord de la mer Rouge, et sera également utilisée pour le transport de marchandises et de matériaux entre le port de Safaga et l'intérieur des terres.

40 000 emplois directs créés en Égypte

Siemens Mobilty va construire trois nouvelles lignes (iconographie: Siemens)
Siemens Mobilty va construire trois nouvelles lignes (iconographie: Siemens)
"Le réseau entièrement électrifié permettra de réduire les émissions de carbone de 70% par rapport au transport actuel par voiture ou par bus, ce qui contribuera aux efforts de l'Égypte pour transformer sa mobilité en une mobilité plus durable", indique un communiqué de l'industriel allemand.

Siemens Mobility livrera en outre quarante-et-un trains à grande vitesse Velaro à huit voitures, quatre-vingt-quatorze rames régionales Desiro à grande capacité composées de quatre voitures et quarante-et-une locomotives de fret Vectron.

Pour honorer l'ensemble de ce contrat, le consortium constitué va créer directement jusqu'à 40 000 emplois en Égypte, auxquels il faut ajouter plus 6 700 emplois chez les fournisseurs égyptiens et indirectement dans l'économie égyptienne.

Il s'agira du sixième plus grand système ferroviaire à grande vitesse au monde et de "la plus grosse commande de l'histoire de Siemens", comme le souligne Roland Busch, Pdg de Siemens AG. "Le nouveau réseau de trains électrifiés vient consolider la coopération fructueuse entre l'Égypte et l'Allemagne dans le domaine des infrastructures et représentera un ajout précieux au système de transport ferroviaire en Égypte, en Afrique et au Moyen-Orient", commente le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !

Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.












Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info