Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L'Égypte s'endette pour sortir la tête de l'eau



            Partager Partager

L'Egypte s'endette pour combler son déficit budgétaire. Photo DR.
L'Egypte s'endette pour combler son déficit budgétaire. Photo DR.
EGYPTE. En pleine négociation pour obtenir 12 mds $ de prêts du FMI, le ministère des Finances égyptien annonce dans un communiqué publié le 18 août qu'il demande aux banques Jp Morgan, Citibank, BNP Paribas et Natixis de préparer le lancement de 3 à 5 mds € d'obligations.

En dépit de 25 mds $ d'aides reçus essentiellement d'Arabie Saoudite et des monarchies du Golfe, l'Égypte n'arrive pas à faire face à ses besoins financiers. La chute du tourisme, la baisse des envois d'argent de ses expatriés, la réduction des IDE (investissements directs étrangers) et la diminution de la rente du canal de Suez privent le pays de devises. En mars 2016, la Banque centrale a dévalué la livre égyptienne de 14% pour doper les exportations et réduire les importations.

En forte diminution depuis la révolution de 2011, puis le coup d'Etat du général Abdelfatah Khalil al-Sissi en 2013, les IDE semblent repartir à la hausse. Mohamed Khadir, directeur de l'autorité égyptienne pour l'investissement, affirmait le 17 août que les investissements étrangers représenteraient une enveloppe de 7 mds $ en 2016, contre 6,4 mds $ en 2015.

L'émission obligataire doit permettre au gouvernement de combler une partie du déficit budgétaire, estimé pour 2016 à 10 mds $, soit environ 13% du PIB.

Un bol d'air en attendant les 12 mds $ que le FMI doit prêter sur trois à l'Égypte selon les termes d'un accord préliminaire signé le 11 août 2016. L'Égypte espérait 21 mds $ sur trois ans. Mais le pays ne pourra bénéficier de ces prêts que le gouvernement procède à une nouvelle dévaluation et réduit considérablement ses dépenses.

Or la paix sociale ne subsiste tant bien que mal en Égypte que grâce au financement par l'Etat des produits alimentaires de première nécessité, de l'essence et de l'électricité. Sans ces aides, les prix grimperont en flèche et de nombreux experts prédisent une explosion sociale. 27 % de la population égyptienne vit sous le seuil de la pauvreté.

Gérard Tur
Jeudi 18 Août 2016

Lu 3764 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.