Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

L’Égypte représente 25% des projets de développement hôteliers du continent africain


Rédigé par , le Jeudi 2 Juin 2022 - Lu 1847 fois

L’Égypte et le Maroc occupent les deux premières marches dans l'étude de W Hospitality Group sur les projets de développement d'hôtels dans le continent africain. English version


L’Égypte est engagée dans la construction de 85 hôtels représentant 21 281 chambres (photo: CC A)
L’Égypte est engagée dans la construction de 85 hôtels représentant 21 281 chambres (photo: CC A)
AFRIQUE DU NORD. Une enquête réalisée par W Hospitality Group (conseil en hôtellerie, tourisme et loisirs basé à Lagos au Nigéria), en association avec l'Africa Hospitality Investment Forum (AHIF) révèle que l' Égypte et le Maroc sont les deux pays d'Afrique où les chaînes hôtelières se développent le plus en 2022. Elles "anticipent l'ouverture de 200 nouveaux hôtels cette année et l'année prochaine, même si leurs attentes peuvent parfois être trop optimistes !", commente Trevor Ward. Pour le directeur général de W Hospitality Group, "après une tendance positive en 2019, l'actualisation des offres hôtelières (la proportion qui a effectivement ouvert, par rapport à ce que les chaînes prévoyaient d'ouvrir) était inférieure à 30 % en 2020 et 2021 - cependant, cela était tout à fait compréhensible avec les restrictions de voyage liées à la pandémie qui ont tué la demande de chambres d'hôtel."

Cette analyse rendue publique jeudi 2 juin 2022 montre le dynamisme retrouvé de cette activité. Au premier trimestre 2022, quarante-deux chaînes hôtelières disposent de projets dans quarante-deux pays des cinquante-quatre du continent africain pour un total de 447 hôtels et 80 300 chambres. Sur ce total, l'Égypte compte 6 142 chambres en projet et le Maroc 5 577 (2 337 pour l'Algérie et 2280 pour la Tunisie). Quatre des cinq pays d'Afrique du Nord appartiennent au Top 10 de ce classement qui représente 67% du total des hôtels et 74% des chambres de cette enquête.

Les "locomotives" habituelles que sont le Nigeria, l'Éthiopie, le Kenya et l'Afrique du Sud ont enregistré une baisse de 29 % (-41% pour le seul Nigéria). " Cette baisse s'explique par trois raisons principales : moins de nouvelles opportunités dans la région, l'ouverture de quelque 2 700 chambres dans quinze hôtels l'année dernière et un "nettoyage" du pipeline que les chaînes hôtelières effectuent périodiquement pour éliminer divers projets qui ont peu de chances de se réaliser", précise W Hospitality Group.

Seul pays subsaharien à tirer son épingle du jeu, le Cap-Vert connaît une progression de 33% du nombre de chambres prévues et se positionne à la cinquième place.

21 281 nouvelles chambres programmées en Égypte

Les projets de nouvelles chambres d'hôtels en 2022 sont légions en Afrique (tableau: The Bench)
Les projets de nouvelles chambres d'hôtels en 2022 sont légions en Afrique (tableau: The Bench)
Les trois-quarts des chantiers se trouvent en cours pour le Maroc et la Tunisie. 71% ne sont qu'en planification pour l'Égypte, la plupart des contrats n'ayant été signés qu'au cours des trois dernières années.

D'ailleurs, dans la comparaison entre les chambres en simple projet et celles en construction, l'Égypte arrive largement en tête avec 21 281 chambres (dans 85 hôtels). Ce chiffre marque une progression de 20% par rapport à 2021 et est trois fois supérieur au Maroc (7 209 chambres en développement dans 50 nouveaux établissements). L'Égypte, qui vient de signer en 2021 vingt hôtels supplémentaires (5 250 chambres), représente désormais plus de 25% des projets hôtelier dans le continent africain.

"Alors que le secteur de l'hôtellerie vient de traverser la période la plus sombre de ma carrière professionnelle, il est fascinant de constater que la pandémie n'a en rien entamé la confiance à long terme des investisseurs dans l'hôtellerie. Au contraire, les financiers les plus avisés y ont vu une opportunité. Ils ont été encouragés par des gouvernements éclairés, tels que celui du Maroc, qui ont dépensé des milliards de dollars dans de nouvelles infrastructures pour encourager l'investissement dans le tourisme", indique Matthew Weihs. Directeur général de The Bench, il organise le forum AHIF. La prochaine édition de cette conférence sur l'investissement hôtelier en Afrique se déroulera à Taghazout, près d'Agadir du 2 au 4 novembre 2022.

Accor et Marriott les plus actifs

Le Français Accor avec 20 857 chambres réparties dans 107 hôtels, et l'Américain Marriott (20 248 dans 103 établissements) sont les deux chaînes hôtelières à disposer du plus important portefeuille en réalisation. A eux deux, ils pèsent plus de 25% des projets. Hilton, qui se classe en troisième position, ne développe "que" 10 505 chambres dans cinquante-cinq hôtels, suivi par Radisson (6 248 dans 35), IHG (3 136 chambres dont 650 dans quatre hôtels Indigo en Égypte et 300 dans un InterContinental situé dans la nouvelle capitale administrative à 45 km à l'Est du Caire), Barceló (2 488), Hyatt (1995), Meliá (1743), Louvre (1273) et Minor (1203).

"L'analyse du nombre de chambres en construction, par opposition à celles qui sont simplement en projet, modifie considérablement le classement des chaînes hôtelières, car Accor n'a que 26 % de son pipeline sur site, alors que Marriott et Hilton en ont environ 57 % et Radisson 85 %", pointe l'enquête. "Cela place Marriott en tête, Hilton en deuxième position, Accor en troisième et Radisson en quatrième. Les dix premiers combinés possèdent 82 % de toutes les chambres en construction en Afrique, et les quatre premiers représentent 66 % du total, contre 58 % l'année dernière", poursuit le document.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !

Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.












Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info