TÉLÉCHARGER LE DOSSIER COMPLET
dossier covid.pdf
Dossier Covid-19 - 3.7 Mo - 19/06/2020

L’Égypte : premier pays touché au Sud et seul à afficher une croissance en 2020


Premier pays touché du Sud et de l'Est de la Méditerranéen, l’Égypte a voté un plan de relance de 100 milliards de livres égyptiennes pour soutenir son économie. Selon la Berd, ce pays sera le seul de ses régions d'intervention à afficher une croissance en 2020.


            Partager Partager


DOSSIER SPECIAL COVID-19. C'est ici, le 13 février 2020 qu'ont été recensé les quarante-cinq premiers cas de Covid-19 sur un bateau de croisière naviguant sur le Nil. Il s'agissait des premiers covidés de tous les pays des rives Sud et Est de la Méditerranée réunies, dont l'Égypte constitue le trait d'union. C'est ici aussi où l'on dispose, par manque de tests et à cause d'une faiblesse des retours de diagnostic, des données les moins fiables de la région. L'Égypte demeure, plus que jamais et à plus d'un titre, une exception en Méditerranée face à la crise du Covid-19.

Outre déployer son armée au Caire pour désinfecter les stations de métro, les bâtiments gouvernementaux et des institutions non gouvernementales, et instaurer un couvre-feu de 19h à 6h du matin, l'État a pris des mesures monétaires et fiscales. La Banque centrale a baissé ses taux d'intérêts de 3% pour stimuler la demande et a relevé le plafond des retraits aux distributeurs automatiques de billets. Elle a aussi reporté de six mois le remboursement des prêts, sans pénalité.

Le ministère des Finances a accordé trois mois de sursis aux usines et aux établissements touristiques pour payer leur taxe foncière, tout en prolongeant le délai du dépôt des déclarations des contribuables. Le ministère du Travail a versé une allocation exceptionnelle de 500 livres égyptiennes (27€) aux travailleurs irréguliers, à condition qu'ils soient recensés dans les bases de données des différents gouvernorats où ne figurent pas ceux du secteur informel.


Une croissance de 0,5% en 2020

L'Egypte baisse le prix des visas touristiques durant l'été 2020 (photo : F.Dubessy)
L'Egypte baisse le prix des visas touristiques durant l'été 2020 (photo : F.Dubessy)
Un plan de relance de 100 milliards de livres égyptiennes (5,4 mrds€) a permis de soutenir les secteurs les plus vulnérables. Le gouvernement a aussi réduit le prix du gaz naturel et de l'électricité pour les industriels, et accordé 1 milliard de livres égyptiennes (545 000 €) aux exportateurs en mars et en avril 2020 pour qu'ils puissent assumer leurs charges.

Les professionnels du tourisme ont bénéficié d'un financement de 50 milliards de livres égyptiennes (2,72 mrds€). Un secteur sévèrement touché depuis la fermeture progressive de l'espace aérien égyptien et des frontières du pays à partir du 9 mars. Le tourisme pèse lourd dans le PIB égyptien (12%) avec ses 11,3 millions de visiteurs pour 11 mrds€ de recettes en 2018. Pour favoriser leur retour, le prix du visa touristique délivré aux aéroports internationaux de Louxor et Assouan passe de 25$ à 15$ pour les mois de juin, juillet et août 2020. Les billets d'accès à certains sites sont aussi revus à la baisse. Depuis le 18 mai 2020, les établissements touristiques ont de nouveaux repris leurs activités avec cependant des capacités d'accueil réduites.

Le tourisme au point mort n'empêche pas l'Égypte d'être le seul pays pouvoir espérer une croissance positive de 0,5% en 2020 ( 5,6% en 2019) selon la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd). Les grand projets publics de construction et l'essor des télécommunications maintiennent une certaine activité. La Berd prévoit pour 2021 un fort rebond avec une croissance de 5,2%. Le Fonds monétaire international (FMI) partage cet optimisme. Dans ses perspectives parues mi-avril 2020, il prévoit un PIB en hausse de seulement 2% en 2020 et de 2,8% en 2021. L'institution pointe une inflation de 7,2% en 2021 contre 4,9% en 2020. Le plus fort taux en Méditerranée du Sud et de l'Est, après la Libye (+15,1%).


Mardi 16 Juin 2020
Lu 800 fois




Dossier COVID-19

Dossier COVID-19

Les réfugiés syriens face au coronavirus

Le coronavirus aggrave la situation économique du Liban mais résout la crise politique en Israël

Provence-Alpes-Côte d'Azur : Un coup d’arrêt brutal, mais des moyens conjugués pour la reprise

La pandémie plonge la France dans la plus grande récession depuis l’après-guerre

L'Europe du Sud sort meurtrie et s’apprête à vivre des années difficiles

Récession, chômage, endettement et déflation au menu des Européens

La solidarité en première ligne dans les pays du Maghreb

L’Égypte : premier pays touché au Sud et seul à afficher une croissance en 2020

La Coface s'inquiète de l'impact du Covid-19 sur les finances publiques des économies méditerranéennes émergentes