Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
         Partager Partager

L'Autorité palestinienne va recommencer à payer les factures d'électricité pour Gaza


Rédigé le Jeudi 4 Janvier 2018 à 09:09 | Lu 3174 commentaire(s)


Mahmoud Abbas va de nouveau payer la facture d'électricité aux Israéliens pour la bande de Gaza (photo : Onu)
Mahmoud Abbas va de nouveau payer la facture d'électricité aux Israéliens pour la bande de Gaza (photo : Onu)
AUTORITÉ PALESTINIENNE. La voie de la normalisation des relations entre le Hamas et le Fatah se poursuit après l'accord de réconciliation entre les deux formations palestiniennes en octobre 2017 et le retour de souveraineté de l'Autorité palestinienne (dirigée par le Fatah) sur la bande de Gaza.
Mercredi 3 janvier 2017, l'Autorité palestinienne a annoncé au gouvernement israélien qu'elle allait de nouveau s'acquitter des factures d'électricité pour Gaza. Depuis six mois, Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, avait décidé de ne plus payer l'électricité pour ces territoires alors sous contrôle du mouvement islamique Hamas depuis 2007 et sur lesquels il n'avait plus aucun pouvoir. Une énergie fournie par Israël. En représailles, les Israéliens décidaient, en juin 2017, de réduire les livraisons d'électricité.

La décision de l'Autorité palestinienne s'appuie sur une volonté d'"améliorer les conditions de vie et de santé dans la bande de Gaza
" précise un de ses communiqués. Les Gazaouis vivent aujourd'hui avec quatre à six heures d'électricité par jour, le fonctionnement des hôpitaux se trouve paralysé et l'activité économique tourne au ralenti du fait des restrictions israéliennes.

L'accord d'octobre a débouché sur un retour de l'Autorité palestinienne à Gaza - qui contrôle désormais les frontières alors que le Hamas a dissous le comité qui administrait cette enclave dont il avait chassé l'Autorité palestinienne. La prochaine étape sera un gouvernement d'union. Des élections générales (présidentielle et législatives) en Cisjordanie et dans la bande de Gaza pourraient se dérouler avant la fin de l'année 2018.




Lire aussi :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 12:35 La Méditerranée confrontée à l'inflation