Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






L'Autorité de la concurrence portugaise condamne 14 banques à 225 M€ d'amendes



            Partager Partager

L'Autorité de la concurrence portugaise condamne 14 banques à 225 M€ d'amendes
PORTUGAL. Dans un communiqué publié lundi 9 septembre, l'Autorité de la concurrence (AdC) portugaise annonce avoir « infligé une amende d'un montant total de 225 millions d'euros à 14 banques pour une pratique concertée consistant à échanger des données commerciales sensibles, sur une période de plus de dix ans, entre 2002 et 2013 ».

Elle cloue au piloris BBVA, BIC (pour les cabinets de l’époque alors BPN), BPI, BCP, BES, BANIF, Barclays, CGD, Caixa de Crédit Agricole, Montepio, Santander (pour ses propres actions et celles de Banco Popular), Deutsche Bank et UCI.

Selon l'AdC, « les banques ont échangé des données sensibles sur leurs offres de produits de crédit dans la banque de détail, à savoir des prêts hypothécaires, des produits de crédit aux particuliers et aux petites et moyennes entreprises. Chaque banque fournissait aux autres entreprises des informations sensibles sur leurs offres commerciales indiquant, par exemple, les écarts à appliquer dans un proche avenir sur les prêts hypothécaires ou le volume des prêts contractés le mois précédent, informations qui ne seraient autrement pas disponibles. à la disposition de leurs concurrents. Ainsi, chaque banque connaissait de manière détaillée, précise et en temps voulu les offres de crédit émises par d’autres banques, décourageant celles-ci de proposer de meilleures offres à leurs clients, éliminant ainsi la pression concurrentielle normale bénéfique pour les consommateurs ».

L'AdC avait ouvert l'enquête en 2015 sur dénonciation. L'AdC précise que « la première banque qui a révélé la pratique et fourni la preuve de sa participation à cette pratique a bénéficié d'une exemption totale de l'amende. La deuxième banque qui a eu recours au programme de clémence et a fourni des preuves supplémentaires de la pratique a obtenu une réduction de 50% de l'amende appliquée ».

Depuis 2015, les banques concernées ont engagées 43 recours. Seulement cinq décisions de justice n’ont pas confirmé la position de l’AdC. Mais les procédures engagées ont permis aux banques de gagner quatre ans.

Gérard Tur

Mardi 10 Septembre 2019

Lu 1219 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Septembre 2019 - 15:36 La BEI injecte 80 M€ dans le fonds Eiffel Essentiel

Vendredi 13 Septembre 2019 - 09:08 La Berd adopte une nouvelle stratégie en Turquie


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.