Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



L'Aquarius ne fait plus route vers Marseille



            Partager Partager

En perdant son pavillon panaméen, l'Aquarius ne pourrait plus naviguer (photo : SOS Méditerranée)
En perdant son pavillon panaméen, l'Aquarius ne pourrait plus naviguer (photo : SOS Méditerranée)
MEDITERRANEE. C'est non ! Bruno Le Maire, ministre français de l'Economie, a indiqué mardi 25 septembre 2018, que "la France dit non" à l'arrivée de l'Aquarius à Marseille. SOS Méditerranée, ONG humanitaire internationale basée dans la cité phocéenne et affréteur du navire, avait pourtant demander "exceptionnellement", d'y accoster pour permettre au cinquante-huit migrants, à son bord et recueillis au large de la Libye, de débarquer.

"Les règles européennes doivent être respectées, ce n'est pas le port de Marseille qui est le plus proche", précise Bruno Le Maire alors que le navire se trouve dans les eaux territoriales italiennes. Rome, tout comme Malte, refusent de l'accueillir.

De son côté, Nathalie Loiseau, ministre française des Affaires européennes, espère que l'"Union européenne trouvera une solution dans la journée." Elle se trouve en discussion avec d'autres pays. "Nous redisons à l'Italie que fermer ses ports à des gens en détresse c'est contraire au droit, c'est contraire à l'humanité", estime Nathalie Loiseau.

Selon Aloys Vimard, coordinateur de projet Médecins sans frontières (MSF), présent à bord et intervenant sur la radio RTL, "la réponse doit être européenne mais aujourd'hui, nous sommes obligés de constater qu'aucun mécanisme n'est mis en place. C'est au cas par cas. L'Aquarius n'est pas adapté pour transporter des gens pendant plusieurs jours."

Le coordinateur affirme que l'Aquarius ne se dirigerait plus actuellement vers Marseille, ayant été dérouté pour une nouvelle opération de secours concernant une embarcation en caoutchouc occupée par une centaine de personnes en détresse et recueilli par un bateau marchand. Le problème se reposera dans quelques jours.

Lundi 24 septembre 2018, SOS Méditerranée et MSF apprenaient que les autorités maritimes du Panama avaient "été forcées de révoquer l'enregistrement du navire de secours en mer Aquarius". Dans un communiqué publié sur son site l'ONG dénonce : "cette révocation résulte de la pression économique et politique flagrante exercée par le gouvernement italien et condamne des centaines d'hommes, de femmes et d'enfants en fuite à rejoindre le cimetière marin qu'est devenu la Méditerranée".

En juin 2018, refusé par l'Italie, Malte et la France, l'Aquarius avait du débarquer, après une semaine en mer des côtes italiennes à l'Espagne, 630 migrants à Valence.


Mardi 25 Septembre 2018

Lu 1469 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 12:05 L'Espagne augmente son salaire minimum de 22%


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXION

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle

Israël : Existe-t-il une alternative politique à Benyamin Netanyahou ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss