Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

L'Aquarius met le cap sur l'Espagne




MEDITERRANEE. Après avoir attendu en vain entre Sicile et Malte que l'un des deux pays veuille bien l'accueillir, l'Aquarius navigue désormais vers l'Espagne et le port de Valence qui a proposé de les recevoir. Le MRCC de Rome (autorité maritime qui coordonne les opérations de sauvetage) en a donné l'ordre malgré les réticences de l'association SOS Méditerranée craignant que "l'état médical et sanitaire des rescapés se dégrade" et faisant "part de sa profonde inquiétude quant à la détérioration des conditions météorologiques sur la trajectoire vers l'Espagne, qui pourrait mettre en péril la sécurité globale des passagers à son bord" souligne l'ONG dans un communiqué publié mardi 12 juin 2018. Réapprovisionné par l'Italie ainsi que Malte, le navire de l'association - dont la capacité n'est que de 500 personnes, a du transférer sur plusieurs bateaux italiens quelques naufragés pour pouvoir entamer avec plus de sécurité une longue traversée de plus de trois jours (1500 km).

Lundi 11 et mardi 12 juin 2018 au matin, respectivement Jean-Guy Talamoni, président de l'assemblée corse, et Gilles Simeoni, président de l'exécutif de Corse, proposaient aux 629 migrants secourus au large de la Libye par l'ONG de rejoindre un port de l'île de Beauté. "Compte tenu de la localisation du navire et de l'urgence, mon avis est qu'il serait naturel d'ouvrir un port corse pour porter secours à ces personnes en détresse", soulignait ainsi Jean-Guy Talamoni dans un message twiter.

Vivement critiqué par les députés, dont certains issus de la majorité, pour son assourdissant silence sur la question, Edouard Philippe a d'abord, mardi 12 juin 2018, "pointé le non-respect de l'Italie de ses obligations" en droit international. Pays sûr le plus proche, l'un de ses ports aurait du recevoir les naufragés. Puis, le premier ministre français a indiqué être "évidemment prêt à aider les autorités espagnoles pour accueillir et analyser la situation de ceux qui sur ce bateau pourraient vouloir bénéficier du statut de réfugié." Peu avant, Emmanuel Macron qualifiait en Conseil des ministres de "cynisme" et d'"irresponsabilité" la position de l'Italie, comme le rapportait Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement.

Lors d'une conférence conjointe à Paris entre Edouard Philippe et son homologue belge Charles Michel, ce dernier a ironisé sur le fait que "la Belgique n'a pas de port en mer Méditerranée."




Mardi 12 Juin 2018



Lu 922 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Lundi 18 Juin 2018 - 15:49 Nouvelles augmentations massives en Égypte


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

Marseille, future «perle» sur une «Route de la soie» ?


avis d'expert

Jean Fouqoire, urbaniste (e.r.), associé au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
EMNES         Medener
 
Femise      Euromediterranee
 
Ipemed  APIM