Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






L'Algérie va créer une autorité indépendante pour superviser les élections



            Partager Partager

Belkacem Zeghmati assure que le gouvernement n'interviendra plus dans le processus électoral (photo : Ministère algérien de la Justice)
Belkacem Zeghmati assure que le gouvernement n'interviendra plus dans le processus électoral (photo : Ministère algérien de la Justice)
ALGERIE. L'intervention de Belkacem Zeghmati devant les députés de l'Assemblée populaire nationale (APN), mercredi 11 septembre 2019, ouvre la voie à la création d'une autorité indépendante en charge des élections, et notamment de la future présidentielle. Le nouveau ministre algérien de la justice - nommé le 31 juillet 2019 - précise que cet organisme "supervisera toutes les étapes, depuis la convocation du corps électoral jusqu'à l'annonce des résultats préliminaires." Elle sera "permanente, indépendante et impartiale", selon Belkacem Zeghmati, qui a déposé un projet de loi en ce sens. "Toutes les prérogatives des autorités publiques - à savoir administratives en matière électorale" lui seront transférés précise-t-il. Le gouvernement ne devrait donc plus intervenir dans ce processus.

La nouvelle autorité serait basée à Alger avec des antennes dans les wilayas (régions) ainsi qu'au niveau de la diaspora. Le texte indique qu'elle "s'engage à mettre à la disposition, des représentants des partis prenantes aux élections et les candidats indépendants, la liste électorale de la commune ou la liste électorale du consulat ou de l'ambassade à l'occasion de tout scrutin". Tout élu pourra également "consulter la liste électorale qui le concerne, à chaque fois qu'il le demande". L'organisme élaborera aussi une carte d'électeur qui sera valable pour toutes les consultations électorales ou référendaires.

Parallèlement, le Garde des Sceaux entend aussi réviser la loi électorale pour garantir "la transparence, la régularité et la neutralité" des futurs scrutins.

La date de la présidentielle pourrait être dévoilée dimanche 15 septembre 2019

Initiées par l'Instance nationale de dialogue et de médiation (INDM), mise en place en pour sortir le pays de la crise, ces deux propositions - qui devraient être votées jeudi 12 septembre 2019 - ne satisfont pas la rue algérienne. Les manifestants souhaitent comme préalable à une élection présidentielle, le départ des anciens fidèles du président Abdelaziz Bouteflika toujours à la tête de l'Etat. Ils se feront encore entendre vendredi 13 septembre 2019 pour leur manifestation hebdomadaire.

Depuis le 9 juillet 2019 et la démission le 2 avril 2019 d'Abdelaziz Bouteflika, l'Algérie est présidée par le président du Conseil de la Nation Abdelkader Bensalah qui assure l'intérim. Selon la Constitution, une élection présidentielle aurait dû être organisée dans un délai de quatre-vingt-dix jours, soit avant le 9 juillet 2019. Prévue le 4 juillet 2019, elle n'avait pas pu être tenue à cause de l'absence de candidats. Le Conseil constitutionnel avait donc décidé de prolonger le mandat d'Abdelkader Bensalah.

Début septembre 2019, l'homme fort du pays Ahmed Gaïd Salah insiste pour que l'élection présidentielle se déroule au plus vite. "La situation ne peut tolérer plus de retard, elle exige au contraire la tenue de ces élections décisives pour le présent et le futur du pays", indique le Chef d'Etat major de l'armée algérienne. Il demande que le décret de convocation à ce scrutin soit publié d'ici dimanche 15 septembre 2019 pour un appel aux urnes avant la fin de l'année.

Jeudi 12 Septembre 2019

Lu 1543 fois




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

réflexion


Pour des modèles économiques innovants et soucieux du développement durable

Abdelmajid Iraqui, vice-président CGEM Rabat-Salé-Kénitra
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.