Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L’Algérie fournira plus de gaz à l’Egypte



            Partager Partager

Mourad Medenci  (photo DR)
Mourad Medenci (photo DR)
ALGÉRIE / ÉGYPTE. L'Algérie a accepté le 23 octobre 2012 d'augmenter la quantité de gaz naturel exportée vers l’Égypte en l'élevant à 1,5 million de tonnes par an.
 
Actuellement l'Algérie fournit à l’Égypte 1 million de tonne soit 50% de ses besoins en gaz.
 
L’annonce a été faite lors d’un point presse conjoint des ministres des Affaires étrangères d’Algérie et Égypte, Mourad Medelci et Mohamed Kamel Amr
 
Les deux parties ont convenu que du  pétrole algérien brut sera raffiné dans des raffineries égyptiennes pour extraire des dérivés du pétrole.
 
Kamel Amr est arrivé lundi 22 octobre 2012 à Alger dans la délégation du  premier ministre égyptien, Hicham Kandil en visite dans le pays.
 


Les entreprises égyptiennes seront plus nombreuses à construire des logements en Algérie

Hicham Kandil avait annoncé la même journée qu'il avait été convenu d'attribuer une partie des projets de construction de deux millions de logements prévus dans le plan quinquennal (2010-2014)  du gouvernement algérien aux sociétés égyptiennes de bonne réputation capables d'achever les projets et de fournir un travail conforme aux normes.
 
La grande commission mixte algéro-égyptienne se réunira en avril ou mai 2012 au Caire.
 
Elle procédera à l'évaluation du volume des investissements égyptiens en Algérie estimés à 6 mrds $ (4,6 mrds €).
 
La commission mixte examinera également plusieurs questions économiques notamment la création d'une ligne maritime entre l’Égypte et l'Algérie, le dédouanement et la règle 51/49 relative aux investissements étrangers en Algérie.  Cette disposition impose à tout investisseur étranger d'avoir un maximum de 49% des parts, le reste revenant à la partie algérienne.
 
Le premier ministre égyptien Hicham Kandil a demandé à la partie algérienne de dispenser l’Égypte de cette règle.
  
"Nous ne nous considérons pas comme des étrangers, c'est pourquoi nous aspirons à un taux différent" indique le premier ministre égyptien.
 
L’Égypte et l'Algérie veulent doubler le volume des échanges commerciaux entre eux qui a atteint 1,3 mrd $ (1 mrd €) durant le premier semestre 2012.


A. Belkessam, à ALGER

Mercredi 24 Octobre 2012

Lu 1178 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA



RÉFLEXION

Concentration industrielle en Europe : une nécessité autant qu'une opportunité pour la Défense

Frédéric Dubois, ingénieur, diplômé en relations internationales (en disponibilité de la fonction publique)
avis d'expert


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE











À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.