Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L'Algérie et la Turquie visent les 10 mrds$ d'échanges commerciaux



            Partager Partager

Abdelaziz Djerad, premier ministre algérien, veut renforcer ses relations économiques avec la Turquie (photo : Gouvernement algérien)
Abdelaziz Djerad, premier ministre algérien, veut renforcer ses relations économiques avec la Turquie (photo : Gouvernement algérien)
ALGÉRIE / TURQUIE. Estimant que le volume des échanges économiques et commerciaux entre son pays et la Turquie "ne reflète ni les capacités des deux pays, ni leur complémentarité économique" Abdelaziz Djerad veut les renforcer. Le premier ministre algérien, qui s'exprimait lors de la clôture du Forum d'affaires turco-algérien (Alger, dimanche 26 janvier 2020), relaie le message de son président.

Quelques heures auparavant, Abdelmajid Tebboune annonçait, lors d'une conférence de presse conjointe avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, que le volume des échanges commerciaux devait atteindre les 5 mrds$ (4,53 mrds€) par an. Soit, environ, 1 mrd$ de plus qu'à fin novembre 2019. L'objectif se situe cependant à 10 mrds$ par an dans les prochaines années. "La Turquie est aujourd'hui l'une des grands puissances économiques hors Union européenne (...) qui a bâti son économie sur les Pme", commentait Abdelmajid Tebboune.

Sont particulièrement visés les domaines des industries légères, des nouvelles technologies, des start-up mais aussi les domaines de l'agriculture, l'hydraulique et le tourismes, précise Adbelaziz Djerad qui veut donner une "nouvelle impulsion" à ce partenariat.

Le Forum d'affaires turco-algérien a "permis d'étudier plusieurs accords, dont certains ont atteint le stade de maturité pour être signés et appliqués dans le plus brefs délais", souligne le premier ministre algérien. "Je peux citer, par exemple, les accords de protection de l'investissement et de protection du consommateur, ainsi que du contrôle de la qualité des produits, de l'emploi, de la sécurité sociale et de la recherche scientifique", poursuit-il.

La Turquie est le cinquième partenaire commercial de l'Algérie derrière la Chine, la France, l'Italie et l'Espagne. Elle est par contre le premier investisseur en Algérie devant la France, et ce depuis 2017. La Turquie compte près de 1 000 entreprises dans le pays selon l'agence algérienne APS.

Lundi 27 Janvier 2020

Lu 1507 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Après la pandémie : vers des villes et territoires résilients en Méditerranée, ou le refus de l'aveuglement

L'Ambassadeur Bernard Valero, directeur général de l'Agence des villes et territoires méditerranéens durables (Avitem)
Grand angle

Covid-19 : L'Europe et l'après-crise économique déclenchée par la pandémie

Henry Marty-Gauquié, membre du groupe d'analyse JFC Conseil




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.