Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L'Algérie creuse son déficit



            Partager Partager

L'Algérie creuse son déficit
ALGERIE. Sans pouvoir y faire grand-chose, l'Algérie voit ses rentrées financières chuter au même rythme que le cours du pétrole. Sa balance commerciale penche dangereusement du mauvais côté.
 
Le prix du baril de pétrole a encore baissé cette semaine (avril). Il a chuté de 70% par rapport à son cours de 2014. La plongée devrait se poursuivre à la suite de l'échec de la réunion de Doha qui va permettre à certains pays dont la Russie d'augmenter leur production, alors que les États-Unis vont eux aussi mettre plus de pétrole sur le marché.
 
La situation de l'Algérie ne va donc pas s’améliorer. Elle est pourtant déjà préoccupante selon les derniers chiffres des douanes algériennes. Ses revenus pétroliers ont dégringolé de 39% au premier trimestre 2016 par rapport à la même période de 2015. Or les hydrocarbures représentent 93,19% des exportations algériennes.
 
Résultat, le déficit commercial se creuse. Il atteint 5,62 mds € pour le premier trimestre 2016 contre 3,46 mds € pour la même période en 2015. L'Algérie doit puiser dans ses réserves de devises et dans le Fonds de régulation des recettes. Les experts estime que le pays ne pourra pas supporter ce déséquilibre plus de trois ans.
 
Pour faire face à cet assèchement de devises, l'Algérie a déjà réduit considérablement ses investissements dans de grands projets d'infrastructure. Le pays limite également ses importations (-13% sur le 1er trimestre 2016) en mettant en place des licences d’importation sur les véhicules, le ciment, les produits agricoles et agroalimentaires.
 
Mais cela ne suffit pas. L'Algérie se prépare à emprunter sur les marchés internationaux. Elle en a les moyens car le pays n'a plus de dette depuis 1990.
 
La balance commerciale algérienne a accusé en déficit de 13,7 mds $ en 2015, contre un excédent de 4,3 mds $ en 2014. Sauf retournement de conjoncture, il devrait encore s'aggraver en 2016. 

Gérard Tur
Jeudi 21 Avril 2016

Lu 2429 fois





1.Posté par GALAD le 11/05/2016 08:12
Le problème de l'Algérie ( comme l'ensemble des pays arabes) c'est qu'ils n'ont jamais investi dans le génie national de leurs peuples et créer , favoriser l’émergence d'une société dynamique innovante , efficace d'une part et d'autre part , ces régimes politiques et structures de pouvoir sont malsains perclus d'incompétence et manque d'amour propre national ! le plus puissant partenaire , appui et défenseur d'un État c'est son peuple , ce que n'ont pas encore compris les dirigeants algériens en particulier!

Pour signaler un abus, écrire à redaction@econostrum.info


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA





Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.