Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L’Algérie accroît sa production de dattes



            Partager Partager

Palmier-dattier produisant la célèbre Deglet Nour (photo ministère de l’Agriculture)
Palmier-dattier produisant la célèbre Deglet Nour (photo ministère de l’Agriculture)
ALGÉRIE. La production algérienne de dattes pour la campagne phoenicicole 2009/2010 devrait dépasser les 6,5 millions de quintaux récoltés en 2008/2009 pour atteindre les 7,1 millions de quintaux, a annoncé le ministère de l’Agriculture.

La production actuelle devrait donc représenter une croissance de rendements par arbre de l’ordre de 10% comparée à la campagne 2008/2009.

L’Algérie se fixe pour objectif, au cours de la période 2009-2014, d’atteindre une production annuelle de l’ordre de 9 millions de quintaux.

Amal Belkessam, à ALGER
Lundi 13 Décembre 2010

Lu 2936 fois





1.Posté par kad le 13/12/2010 12:31
La datte algérienne dans la région de Biskra et Tolga est un terroir unique connu et reconnu pour la production de Deglet Nour. Il faut la protéger. C'est scandaleux que nos voisin viennent l'acheter au trabendo pour le label Deglet Nour de Tunisie ou du Maroc, il faut leur intenter des procès. Tenez, la ville de Roquefort en France a intenté un procès contre l'Italie pour avoir seulement utilisé l'appellation Roquefort. Enfin, voyons, réveillons-nous, c'est le pétrole qui nous donne cette veulerie ou quoi !

2.Posté par souhail le 14/12/2010 01:40
Salam.
Il ne faut pas voir que les voisin sont des voleurs de datte, je trouve vos propos bien grave.
Par ailleurs, je vous rappelle que l'appellation Nour se trouve être aussi tunisienne historiquement et que nous somme pas défavorable à ce que celle ci soit aussi commercialisée par notre voisin algérien.
Cependant il faut plutôt réfléchir à être complémentaire concernant le produit de la datte. C'est aussi là le début d'une construction arabe et maghrébine.

3.Posté par A. Lallouche, chercheur et membre de l'Académie internationa le 21/12/2010 13:56
La datte est une richesse que le bon Dieu a donné aux algériens, mais elle est très mal exploitée. Ce fruit qui a des vertus extraordinaires et qui peut rapporter gros à notre pays se trouve malheureusement mal géré. A mon avis, les efforts déployés dans ce secteur sont insuffisants. L’Etat algérien a débloqué des moyens financiers appréciables, mais il appartient aux gestionnaires du secteur de faire un suivi rigoureux qui permettrait d'aboutir à des résultats concrets chiffrés en monnaie forte. Le palmier dattier souffre de "maltraitance", c'est comme si les agriculteurs ne le respectent plus. Cet arbre majestueux qui peut atteindre 30 mètres de haut et vivre plus de 100 ans était pourtant la source principale de nourriture des régions désertiques. Je suggère à ce que les responsables du secteur agricole ne se limitent pas seulement à la multiplication des palmiers, il faut surtout bien prendre en charge le palmier dattier algérien déjà existant et qui a besoin d'un bon entretien. Il faut donner les moyens appropriés à nos chercheurs pour qu'ils puissent former les agriculteurs et leur apprendre à bien veiller sur le palmier et son fruit exceptionnel qui ne cesse de surprendre les spécialistes du monde entier et d'attirer l'attention des chercheurs. Jusqu’à 1990, l'Algérie avait la chaine du froid la plus développée en Afrique. Donner des aides pour construire d'autres chambres froides ne fera à mon avis qu'augmenter la spéculation et déprécier le produit. Notre pays détient un patrimoine très important en aires de stockage sous froid, mais qui est très mal exploité et nécessite une prise en charge réelle. Il faut aider les propriétaires de palmeraies et leur apprendre les nouvelles technologies de lutte contre les ravageurs, les nouvelles techniques de conditionnement et de conservation sous froid, surtout les règles d'exportation et autres. Pour terminer, je tire mon chapeau aux algériens qui s’occupent comme ils peuvent de ce secteur et je prie mes compatriotes de cesser d’accuser nos voisins et de comprendre que c’est à nous de faire tout pour nous imposer sur le marché.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.


Publireportage


MED’INNOVANT AFRICA pour imaginer la ville méditerranéenne de demain


Publireportage
Publireportage Euroméditerranée








Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.