Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






L'Algérie à la tournée des chemins après une semaine mouvementée


L'Algérie a connu de nombreux soubresauts cette semaine. Avec comme fil rouge, l'organisation de la future élection présidentielle dont tout le monde parle, sans qu'aucune date ne soit encore fixée et alors que le Conseil constitutionnel a été obligé de prolonger le mandat du président par intérim qui s'achevait constitutionnellement.


            Partager Partager

La grogne continue dans les rues algériennes mais le chef de l'état major de l'armée menace les manifestants (photo : DR)
La grogne continue dans les rues algériennes mais le chef de l'état major de l'armée menace les manifestants (photo : DR)
ALGÉRIE. Fin de l'intérim du président de la République sans successeur, nomination à la tête de l'Assemblée populaire nationale (APN) d'un député d'opposition, menaces de l'armée à l'égard des manifestants, la semaine marquant le 57e anniversaire de l'indépendance du pays aura été mouvementée en Algérie.

Mardi 9 juillet 2019 au soir, Abdelkader Bensalah, président par intérim depuis la démission, en avril 2019, d'Abdelaziz Bouteflika, a terminé officiellement son mandat. Enfin, constitutionnellement parlant, puisque l'article 102 de la loi suprême ne lui donnait que quatre-vingt dix jours pour organiser des élections et se retirer au profit du président sorti des urnes. Ce scrutin n'ayant pas pu avoir lieu, faute de candidat, le Conseil constitutionnel a décidé de prolonger son mandat jusqu'à... la tenue d'une élection présidentielle.

Le lendemain, dans un discours au Cercle national de l'armée à Beni Messous, Ahmed Gaïd Salah, soutenant le maintien d'Abdelkader Bensalah, certifiait qu'il était favorable à l'organisation d'une élection présidentielle "dans les plus brefs délais, à travers l'adoption de la voie du dialogue national serein et constructif auquel ont fait appel les bonnes initiatives avec leurs contenus réalistes et raisonnables." Le chef de l'état major de l'armée et homme fort du pays, qui semble tirer toutes les ficelles depuis plusieurs mois, a poursuivi ses menaces contre les manifestants qui vont encore se rassembler dans les rues en ce vendredi 12 juillet 2019.

Il leur reproche des slogans hostiles ("Etat civil, pas militaire"), de brandir des drapeaux berbères à défaut de celui de l'Algérie, mais aussi de réclamer son départ et même son arrestation. "Quiconque a l’audace d’attenter à l’Algérie, à l’avenir de son peuple et la pérennité de son Etat, ne pourra échapper à la sanction et la justice s’occupera de lui tôt ou tard. C’est là le dernier avertissement à l’égard de tous ceux qui marchandent avec l’avenir de la patrie et de son intérêt suprême", indique Ahmed Gaïd Salah.

Un député d'opposition à la tête de l'Assemblée populaire nationale

Enfin, mercredi 10 juillet 2019, l'Assemblée populaire nationale a porté à sa tête Slimane Chenine. Ce député, président d'un groupe parlementaire formé par trois partis islamistes d'opposition (Ennahdha, Adala et El Bina avec seulement 15 sièges), a du son élection au fait qu'il était candidat unique. Disposant de la majorité absolue avec le RND, le FLN n'a pas voulu présenter de candidat - "par souci de faire prévaloir l'intérêt suprême sur l'intérêt partisan" - pour succéder au sien Mouad Bouchareb, poussé par son propre parti à la démission le 2 juillet 2019. Le FLN a appelé ses membres à voter pour Slimane Chenine. Lequel s'en est félicité dans son discours d'investiture : "L'opinion nationale retiendra que la majorité peut accorder à la minorité la présidence de l'APN."

Slimane Chenine dirige aussi le quotidien arabophone Al Ra'id un journal qui soutient la contestation populaire.
Agé de cinquante-quatre ans, il est le premier opposant à occuper le poste de président de l'APN.
 


Vendredi 12 Juillet 2019

Lu 2148 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.