Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


L'Agence de financement des infrastructures de transports de France obtient 250 M€ supplémentaires



            Partager Partager

Le confinement a notamment limité les recettes des radars (photo : DR)
Le confinement a notamment limité les recettes des radars (photo : DR)
FRANCE. Le Sénat a voté, samedi 18 juillet 2020, un amendement du gouvernement permettant à l'Agence de financement des infrastructures de transports de France (AFITF) de bénéficier de 250 M€ de crédits supplémentaires.

Cette rallonge a été décidé pour permettre à l'AFITF de renflouer ses caisses alors que la crise de la Covid-19 a grevé ses recettes. Le confinement a notamment réduit de façon drastique la taxe de solidarité versés sur les billets d'avions et les amendes des radars routiers. Les seuls radars automatiques devaient lui rapporter 192,9 M€ en 2020.

Etablissement public national à caractère administratif, l'Agence a pour mission de "concourir, dans le respect des objectifs du développement durable et selon les orientations du gouvernement, au financement" des projets d'intérêt national, international d'aménagement d'infrastructures routières, ferroviaires, fluviales et portuaires ainsi que la création ou le développement de transports collectifs de personnes. L'AFITF dispose, pour l'année 2020, d'un budget rectificatif de 2,07 mrds€ d'autorisations d'engagements et de 2,98 mrds€ de crédits de paiement. Les recettes devaient atteindre les 2,98 mrds€.

Lundi 20 Juillet 2020

Lu 1112 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.