Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

L'Afrique réclame un partenariat équitable avec l'Europe


Rédigé par , le Jeudi 17 Mars 2022 - Lu 1021 fois


Le Forum Europe Afrique n'a pas éludé les problèmes dans la relation entre les deux continents (photo: F.Dubessy)
Le Forum Europe Afrique n'a pas éludé les problèmes dans la relation entre les deux continents (photo: F.Dubessy)
AFRIQUE / UE. "Nous constatons beaucoup d'effets d'annonces, mais aucun mécanisme ne peut venir confirmer que les promesses ont été tenues", soulève Carlos Lopes. Pour l'économiste, professeur à l'université du Cap et ancien secrétaire exécutif de la Commission économique pour l'Afrique des Nations unies, "ce ne sont pas les aides qui vont régler les problèmes. Le vrai débat se situe sur les opportunités de développement du continent africain grâce à des investissements pouvant également profiter aux entreprises européennes et à la croissance de l'Europe."

Le gagnant/gagnant, la nouvelle donne économique et financière avec l'Afrique voulant chasser l'expression taboue d'"aide au développement", se trouvaient au centre des discussions du Forum Europe-Afrique. Organisée à Marseille, jeudi 17 mars 2022, par notre confrère La Tribune, cette manifestation s'inscrivait dans le droit fil des priorités exprimées par Emmanuel Macron alors que la France se préparait à prendre, pour six mois, la présidence du Conseil de l'Union européenne (PFUE).

"Nous avons besoin de développer toujours plus les relations, à tous les niveaux, entre les deux continents', insistait en introduction Franck Riester. Voici quelques semaines, le 15 février 2022, le ministre délégué auprès du ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères tenait déjà ce discours lors de la manifestation "Relance Export Tour Afrique", affirmant que "l'Afrique est l'avenir de l'Europe et l'Europe est l'avenir de l'Afrique." Lors du Forum Europe-Afrique, il a de nouveau insisté sur le rôle "joué par Marseille depuis des siècles dans ce rapprochement avec l'Afrique et la Méditerranée."

"Il faut un autre type de dialogue"

Franck Riester a insisté sur "le besoin de développer toujours plus les relations entre les deux continents (photo: F.Dubessy)
Franck Riester a insisté sur "le besoin de développer toujours plus les relations entre les deux continents (photo: F.Dubessy)
Le fameux New Deal économique et financier proposé à l'Afrique par l'Union européenne lors du Sommet de Bruxelles (17 et 18 février 2022) fait bondir Aminata Touré. "Je suis surprise que l'on parle de New Deal avec l'Afrique en 2022, alors que la relation entre l'Afrique et l'Europe dure depuis des siècles..." Reconnaissant que son continent "a un énorme besoin de financement", l'ancienne Première ministre sénégalaise se montre circonspecte. "La question est: que gagnons nous dans une relation avec l'Europe?" Tout en rappelant aux Africains qu'"ils seront les acteurs de leur propre développement", Aminata Touré demande à l'Europe d'"être un partenaire équitable" et de "changer sa manière de nous regarder, de décrocher par rapport aux clichés sur l'Afrique et les Africains." D'autant plus, souligne-t-elle que "le monde est désormais différent. Il n'existe plus la position hégémonique de l'Europe sur l'Afrique. Nous avons désormais le choix avec la Chine, l'Inde...Et ces nouveaux venus sont plus liquides que l'Europe!"

"Il faut un autre type de dialogue", reconnait volontiers Jean Van Wetter, directeur général d'Enabel, l'agence belge de développement. "Nous ne sommes plus dans l'aide au développement mais dans les défis communs qui concernent l'Afrique et l'Europe. Ensemble, nous pouvons les résoudre." Et d'indiquer, "des innovations africaines n'existent pas encore en Europe."

Président délégué du CIAN (Conseil français des investisseurs en Afrique), Étienne Giros rappelle la nécessité d'"améliorer le climat des affaires" et constate qu'"entre une idée et le premier coup de pioche, il se passe sept ans, alors que les investissements en Afrique sont une course contre la montre." Le CIAN milite également pour la création de zones de libre-échange sur le continent africain. "Pour créer de la valeur, il faut élargir les marchés", souligne-t-il.




Lire aussi :
< >

Mardi 5 Juillet 2022 - 16:10 Nouveau record d'inflation en Turquie

Lundi 4 Juillet 2022 - 14:20 L'Iremmo crée une antenne à Marseille €


   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info