Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


            Partager Partager

Kaïs Saïed nomme Najla Bouden cheffe du gouvernement tunisien




Najla Bouden est la première femme Premier ministre en Tunisie (photo : Présidence tunisienne)
Najla Bouden est la première femme Premier ministre en Tunisie (photo : Présidence tunisienne)
TUNISIE. Après plusieurs mois de régime d'exception et autant d'interrogations sur sa main-mise sur le pays, le Président de la République tunisienne a désigné, mercredi 29 septembre 2021, Najla Bouden Romdhane pour former un gouvernement. "dans les prochaines heures ou jour", selon un communiqué présidentiel. "C'est un moment historique, un honneur pour la Tunisie et un hommage à la femme tunisienne", a commenté Kaïs Saïed.

Originaire de Kairouan (centre du pays), Najla Bouden est la première femme à occuper ce poste en Tunisie. Fonctionnaire, cette universitaire professeure de l'enseignement supérieur à l'École nationale d'ingénieurs de Tunis (ENIT) de soixante-trois ans est docteur en géologie, spécialisée dans la sismographie, l'évaluation de la vulnérabilité des bâtiments et le simulation de risques sismiques ainsi que la sensibilisation aux risques et à la gestion des catastrophes. Elle dirigeait jusqu'à présent un plan chargé de mettre en œuvre les programmes de la Banque mondiale au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. De 2006 à 2016, elle a été conseillère principale de sept ministres.

Des fonctions restreintes

Najla Bouden Romdhane veut constituer un gouvernement homogène (photo : Présidence tunisienne)
Najla Bouden Romdhane veut constituer un gouvernement homogène (photo : Présidence tunisienne)
La nouvelle cheffe de gouvernement n'appartient à aucun parti. Mais avait participé à la campagne présidentielle de Kaïs Saïed en 2019. Elle indique vouloir réunir autour d'elle un cabinet "cohérent pour faire face aux difficultés économiques' du pays. Le Président lui donne comme mission "de mettre fin à la corruption et au chaos qui s'est répandu dans de nombreuses institutions de l'État".

Sa nomination surprise, deux mois après le limogeage de son prédécesseur Hichem Mechichi, a au moins le mérite faire cesser - sur le papier du moins car l'Assemblée des représentants du peuple ne peut toujours pas siégé et ne pourra donc pas l'investir - la centralisation du pouvoir au Palais de Carthage. Najla Bouden n'aura pas les coudées franches. Les mesures exceptionnelles annoncées par le Président tunisien le 25 juillet 2021, prolongée le 23 août et confirmées le 22 septembre par décret, restreignent ses fonctions. C'est, par exemple, Kaïs Saïed qui présidera le Conseil des ministres.

Eric Apim
Jeudi 30 Septembre 2021

Lu 1274 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




Guide de l'économie 2021
Le guide 2021 de l'économie en Méditerranée

Le guide 2021 de l'économie e...

 30,00 € 
  Prix Spécial | 20,00 €



À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.