Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Journée noire attendue en France dans les transports le 22 mars 2018



            Partager Partager

La grève de la SNCF devrait fortement perturbé le trafic ferroviaire (photo : B.L.)
La grève de la SNCF devrait fortement perturbé le trafic ferroviaire (photo : B.L.)
FRANCE. La France devrait tourner au ralenti le jeudi 22 mars 2018. Alors qu'une grève des fonctionnaires est programmée ce jour,  l'USAC-CGT, premier syndicat de l'aviation civile, a également déposé un préavis de grève. Parallèlement, les dix syndicats de la compagnie aérienne Air France vont se réunir lundi 5 mars 2018 pour envisager de reproduire leur mouvement du 22 février 2018 avec plus de 300 vols annulés. Pilotes, stewards, hôtesses de l'air et agents au sol réclament toujours une augmentation générale des salaires de 6%.

Ces annonces interviennent quelques jours après celles du transport ferroviaire. Les syndicats CGT, FO, Sud-Rail, Unsa-ferroviaire, CFDT-Cheminots répondront également à l'appel ce 22 mars. Tous protestent contre le projet de réforme de la SNCF. La CFDT-Cheminots envisage même à une grève illimitée alors que l'Unsa-ferroviaire veut l'engager avant le 22 mars. L'intersyndicale se réunira mardi 27 février 2018 pour décider de tout cela.

Le gouvernement entend réformer en profondeur la SNCF qui cumulera une dette de 50 mrds€ à fin 2018 (46,6 mrds€ à fin 2017). Lundi 26 février 2018, Edouard Philippe précisait que, contrairement à ce que suggérait le rapport Spinetta, il ne fermerait pas les petites lignes non rentables. Par contre, le Premier ministre confirme que tout nouveau recruté à la SNCF bénéficiera (à une date soumise à la concertation) d'un statut de droit commun et non plus du statut des cheminots. "Aux nouvelles générations, aux apprentis, à tous ceux qui veulent s'engager dans la SNCF, nous disons qu'ils bénéficieront des conditions de travail de tous les Français, celles du Code du travail", précise-t-il.

Edouard Philippe pourrait recourir aux ordonnances pour faire passer rapidement la réforme du rail et de la SNCF et qualifie d'"alarmante, pour ne pas dire intenable" la situation à la SNCF. "Les Français, qu'ils prennent ou non le train, payent de plus en plus cher. Pour un service public qui marche de moins en moins bien", commente-t-il.


Lundi 26 Février 2018

Lu 4691 fois




Dans la même rubrique :
< >

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXION

Europe : contradictions internes et politique de voisinage en Méditerranée

Henry Marty-Gauquié, directeur honoraire de la BEI, membre du groupe de réflexion et d'analyse JFC Conseil.
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss