Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Jean-Yves Le Drian prône une complémentarité entre la Méditerranée du Futur et le Sommet des deux rives


Le troisième acte de la conférence Méditerranée du Futur organisée à Marseille a focalisé ses réflexions sur le financement d'une cinquantaine de projets méditerranéens.


            Partager Partager

Jean-Yves Le Drian veut rapprocher la Méditerranée du Futur et le Sommet des deux rives (photo : F.Dubessy)
Jean-Yves Le Drian veut rapprocher la Méditerranée du Futur et le Sommet des deux rives (photo : F.Dubessy)
MEDITERRANEE. Intervenant, mardi 26 novembre 2019 à Marseille, lors du troisième acte de la conférence Méditerranée du Futur, Jean-Yves Le Drian a émis le souhait que cette manifestation devienne complémentaire avec le Sommet des deux rives, dont la première édition s'est déroulée, en juin 2019, également dans la cité phocéenne, à l'initiative de l'Etat français. Organisé dans le cadre du dialogue 5+5 avec le concours de l'Union européenne et de l'Union pour la Méditerranée (UpM), ce sommet se consacre à la relance de la coopération méditerranéenne.

Le ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères plaide pour que Marseille devienne "un point fixe pour faire le point sur les avancées des projets" issus des deux temps forts de la coopération économique en Méditerranée. "Il ne faut pas faire uniquement du déclaratif lors de ces deux manifestations, mais ouvrir sur des actions concrètes", souligne Jean-Yves Le Drian. Selon lui, "il existe sur la table des projets concrets à mettre en oeuvre. Aujourd'hui, c'est le moment d'investir en Méditerranée. Il ne faut lâcher aucun projet". Jean-Yves Le Drian évoque la création d'une plate-forme commune pour suivre toutes les initiatives soutenues par les deux événements. Elle sera confiée au CMI (centre pour l'intégration en Méditerranée), émanation de la Banque mondiale, implanté depuis dix ans à Marseille.

Des Sommets de deux rives ouverts aussi aux élus régionaux

Renaud Muselier  veut franchir un nouveau palier avec la Méditerranée du Futur (photo : F.Dubessy)
Renaud Muselier veut franchir un nouveau palier avec la Méditerranée du Futur (photo : F.Dubessy)
"L'acte 3 de la Méditerranée du Futur et l'acte 1 du Sommet des deux rives ne sont que le commencement d'une nouvelle aventure entre nous", lance Jean-Yves Le Drian. Il a d'ailleurs confirmé l'information, déjà dévoilée dans econostrum.info début octobre 2019, sur la tenue d'un second Sommet des Deux Rives dans un pays du Sud de la Méditerranée. Sans doute au cours du premier trimestre 2020 nous indiquait Pierre Duquesne, ambassadeur français délégué interministériel à la Méditerranée. Jean-Yves Le Drian a également révélé qu'un troisième sommet se déroulera sur la rive Nord mais pas en France.

Le ministre français plaide pour que "les futurs sommets des deux rives soient ouverts non seulement aux Etats, aux entreprises, aux ONG et à la société civile, mais aussi aux élus régionaux des dix pays concernés, pour donner plus de concret aux projets évoqués en son sein."

L'investissement au coeur du troisième acte de la Méditerranée du Futur

Tables rondes et ateliers ont permis de mieux définir les opportunités de financement (photo : F.Dubessy)
Tables rondes et ateliers ont permis de mieux définir les opportunités de financement (photo : F.Dubessy)
Après un premier acte consacré au climat, puis un second à la jeunesse et à l'innovation, le troisième acte de Méditerranée du Futur, orchestré par la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, met en avant le financement. "Cette année, il fallait franchir un nouveau palier et aller au-delà de nos coopérations qui demeurent la base", commente son président. Renaud Muselier a voulu "lancé en 2017 une véritable ambition diplomatique sur le bassin méditerranéen (...) qui réunit des personnalités politiques, institutionnelles, de la société civile , des responsables de collectivités en provenance de toute la Méditerranée et des entreprises." La région ambitionne d'ailleurs de devenir "le moteur français de la coopération euroméditerranéenne".

Le millier de participant de trente nationalités annoncé et les soixante intervenants ont pu assister à la mise en avant d'une quarantaine de grands projets méditerranéens d'infrastructures, de coopération ou d'entreprises innovantes couvrant les domaines de l'énergie, de la santé, de l'économie de la mer, du transport , du numérique, de l'agroalimentaire, de l'environnement, de l'immobilier, de la robotique et de l'aménagement urbain. En tout, leurs porteurs sont venus à Marseille à la recherche de 250 M€ d'investissement. Ils bénéficiaient d'un espace pour séduire des bailleurs de fonds venus du monde entier. Des tables-rondes et de ateliers ont également permis de détecter les opportunités d'investissement en Méditerranée, que ce soit dans l'intégration numérique, la transition énergétique ou encore l'écologie.

"Face aux défis prioritaire du financement de la lutte contre le réchauffement climatique (...) nous sommes convaincus que la survie de la région Méditerranée incombe autant aux acteurs privés que publics ", souligne Nasser Kamel, secrétaire général de l'UpM. "L'investissement à impact positif reste incontournable pour développer le potentiel de la région. Nos acteurs publics doivent créer un environnement favorable pour générer des investissements privés", poursuit-il.

Lors de la COP25 (2 au 13 décembre à Madrid), Nasser Kamel présentera son idée de création d'un fonds dédiés à la Méditerranée. "Le temps est venu de réaliser un acte de foi collectif pour affronter la grande urgence climatique, mais aussi pour favoriser une croissance économique porteuse d'emploi", insiste le secrétaire général de l'UpM.

Mardi 26 Novembre 2019

Lu 1229 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.