Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Jean-Pierre Landau nommé monsieur Bitcoin du gouvernement français




Jean-Pierre Landau va devoir plancher sur le sujet bitcoin (photo : site de Jean-Pierre Landau)
Jean-Pierre Landau va devoir plancher sur le sujet bitcoin (photo : site de Jean-Pierre Landau)
FRANCE. Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie et des Finances, a demandé à Jean-Pierre Landau de proposer des pistes d'encadrement réglementaire des cryptomonnaies.

L'ancien sous-gouverneur de la Banque centrale française va devoir plancher notamment sur la flambée des cours du bitcoin. "Nous refusons les risques de spéculation et les possibles détournements financiers liés au bitcoin (....). Cette mission me proposera des orientations sur l'évolution de la réglementation pour mieux en maîtriser le développement et empêcher leur utilisation à des fins d'évasion fiscale, de blanchiment ou de financement d'activités criminelles ou de terrorisme", soulignait, lundi 15 janvier 2018, Bruno Le Maire dans son discours de voeux.

Agé de soixante-et-onze ans, Jean-Pierre Landau est diplômé de HEC et de Sciences Po et ancien élève de l'ENA. Inspecteur des Finances, il a été de 2006 à 2011 second sous-gouverneur de la Banque de France. Il a également été administrateur du Fonds monétaire International (FMI) et de la Banque mondiale à Washington de 1989 à 1993.

Un Bitcoin à 14 000 $

Le même jour, la Bundesbank plaidait pour une réglementation à l'échelle mondiale des cryptomonnaies comme le bitcoin. Déjà, en décembre 2017, les Etats membres de l'Union européenne et les parlementaires européens avait accepté de renforcer la lutte contre le blanchiment de l'argent et le financement du terrorisme sur les plates-formes d'échange du bitcoin et les autres monnaies virtuelles.

La valeur du bitcoin ne cesse de progresser. De 1 000 $ (817 300€ actuels) début 2017, elle a touché les 20 000 $ fin décembre (16 346 €) de la même année. Le bitcoin s'échange aujourd'hui autour de 14 000 $ (11 440 €). Il ne valait, lors de sa première cotation, que 0,001 $ (0,0008 €) en 2009, un an après sa création en octobre 2008 par Satoshi Nakamoto, un pseudonyme. 16,6 millions de bitcoins seraient aujourd'hui en circulation. Environ 100 000 sites internet acceptent les bitcoins. L'enseigne KFC vend au Canada un bucket dans cette cryptomonnaie et le Samu social de Paris a lancé, lundi 15 janvier 2018, une campagne d'appels aux dons intégralement en cryptomonnaies (Bitcoin, Litecoin et Ether).




Mardi 16 Janvier 2018



Lu 2823 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Mardi 20 Février 2018 - 15:04 Croissance modérée du PIB du Liban

Lundi 19 Février 2018 - 15:35 L’Égypte baisse ses taux d'intérêt


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.














Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

















Suivez econostrum.info en direct sur Facebook








Les articles écrits en anglais

  L'actualité économique
en Méditerranée, avec le soutien
de nos partenaires :
 
PlanBleu         Région PACA
 
APIM      Euromediterranee
Femise      EMNES