Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Israël limite les transactions en espèces



            Partager Partager

Pour lutter contre la fraude, Israël baisse le montant des paiements en liquides chez les commerçants (photo F.Dubessy)
Pour lutter contre la fraude, Israël baisse le montant des paiements en liquides chez les commerçants (photo F.Dubessy)
ISRAËL. Il ne sera bientôt plus question de dépasser les 5 000 shekels (1 044 €), lors d’une transaction en espèces pour l’achat d’un bien ou d’un service. Dans le cadre de son plan de lutte contre la fraude, jeudi 23 octobre 2014, le gouvernement israélien a approuvé à l’unanimité les recommandations du comité Locker, qui limite l’utilisation de cash en Israël.  La nouvelle loi va désormais passer à la Knesset afin  d’être appliquée.

Des mesures qui visent avant tout à limiter le blanchiment d’argent et l’évasion fiscale, mais qui vont compliquer le travail des commerçants et des petites entreprises sans grosses réserves d’argent liquide. Harel Locker, le directeur général du Cabinet ministériel, affirme que «l’Etat perd chaque année 40 à 50 milliards de shekels de revenus en taxes impayées. C’est l’équivalent du budget de la Défense et de l’Education » Il estime que les transactions faites «au noir», représentent près de 20 % du budget annuel du pays.

L’achat d’un bien ou d’un service, en liquide, en Israël sera plafonné à 10 000 shekels (2 080 €) dans l’immédiat, puis à 5 000 shekels (1 044 €) dans un an. Les  transactions en liquides entre particuliers seront limitées à 15 000 shekels (3 132 €) sauf pour le cas particulier d'achat d'une voiture d'occasion où le montant ne sera limité qu'à 50 000 shekels (10 441 €). Les transactions en espèces entre entreprises seront quant à elles limitées à 7500 shekels (1566 €). Les nouvelles règles  limiteront aussi l’utilisation des chèques, qui seront  plafonnes à 1 million de shekels (208 000 €).

Le Comité a recommandé aux banques israéliennes d’émettre des cartes de débit, qui permettent de suivre la traçabilité de l’argent et qui coûtent beaucoup moins chères que des cartes de crédit.

Mardi 28 Octobre 2014

Lu 2322 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.