Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Israël compte enfin un nouveau gouvernement



            Partager Partager

Benjamin Netanyahiu (à gauche) sera remplacé dans 18 mois par Benny Gantz (à droite avec le masque) au poste de Premier ministre (photo : Knesset)
Benjamin Netanyahiu (à gauche) sera remplacé dans 18 mois par Benny Gantz (à droite avec le masque) au poste de Premier ministre (photo : Knesset)
ISRAËL. Issu de la coalition entre le Likoud de Benyamin Netanyahou et le parti Bleu Blanc (Kakhol Lavan) de Benny Gantz, le nouveau gouvernement d'union et d'urgence israélien a obtenu le vote de confiance de la Knesset (73 voix pour et 46 contre), le parlement israélien, dimanche 17 mai 2020. Le vote était prévue normalement jeudi 14 mai 2020, mais a été reportée car, le premier ministre sortant n'avait pas distribué l'ensemble de ses portefeuilles.

Ce 35e gouvernement, le plus large de l'histoire, est à géométrie variable. Composé d'abord trente-quatre ministres (plus 16 vice-ministres), l'équipe passera à trente-six dans six mois. Le ministre des minorités doit encore être nommé. Il sera membre du Likoud.
Comme prévu par l'accord avec Benyamin Netanyahou, qui devient premier ministre pour la cinquième fois, Benny Gantz prendra sa succession le 17 novembre 2021. Il est nommé premier ministre suppléant en attendant.
"Nous avons plus de ministres que de patients atteints du coronavirus en réanimation dans notre pays", s'est plaint le député Yair Lapid, chef de l'opposition à la Kneseet.

"Nous avons décidé de former un gouvernement d'unité pour éviter une quatrième élection qui aurait causé des divisions et gaspillé 2 milliards de shekels (262 M€). Le coût supplémentaire d'un gouvernement d'unité est de 85 millions de shekels par an (22 M€), infiniment moins que le coût d'élections supplémentaires", soulignait le premier ministre sortant.

La nouvelle équipe devra gérer deux importants dossiers : la crise de la Covid-19 et ses conséquences ainsi que l'annexion partielle de la Cisjordanie (vallée du Jourdain et colonies israéliennes). "Ces région sont le berceau du peuple juif. Il est temps d'étendre la loi d'Israël sur eux. Cette étape ne nous éloignera pas de la paix, elle nous rapprochera. La vérité est, et tout le monde le sait, que les centaines de milliers de colons en Judée-Samarie, nos frères et nos soeurs, resteront toujours dans le cadre de tout accord de paix permanent, et il est temps que le peuple palestinien, et aussi les gens dans cette maison, reconnaissent cela'" a déclaré, dimanche 17 mai 2020 Benyamin Netanyahou face aux députés.

La présidence de la Knesset, occupée depuis fin mars 2020 par Benny Gantz, a bien été confiée à Yariv Levin (Likoud) comme prévu.

Accusé de corruption et de fraude dans trois différentes affaires, Benyamin Netanyahou devra se rendre devant les juges le 24 mai 2020 pour le premier jour de son procès.

Le nouveau gouvernement israélien

Représentant de la coalition au Parlement : Miki Zohar (Likoud)
Ministre chargé des Relations avec le Parlement : David Amsalem (Likoud)
Ministre attaché au bureau du Premier ministre : Tzahi Hanegbi (Likoud)
Ministre de la Santé : Yuli Edelstein (Likoud)
Ministre de l’Éducation : Yoav Gallant (Likoud)
Ministre de l’Enseignement supérieur et des Ressources en eau : Zeev Elkin (Likoud), puis ministre des Transports dans 18 mois
Ministre des Sciences et des Technologies : Yizhar Shai (Kakhol lavan)
Ministre de l’Agriculture : Alon Shuster (Kakhol lavan)
Ministre de l’Environnement : Gila Gamliel (Likoud)
Ministre de l’Énergie : Yuval Steinitz (Likoud)
Ministre des Transports : Miri Regev (Likoud), puis ministre des Affaires étrangères dans 18 mois
Ministre des Affaires stratégiques : Orit Farkash-Hacohen
Ministre de la Justice : Avi Nissenkorn (Kakhol lavan)
Ministre de la Défense : Benny Gantz (Kakhol lavan)
Ministre chargé des questions civiles auprès du Ministère de la Défense : Michael Biton (Kakhol lavan)
Ministre des Finances : Yisrael Katz (Likoud)
Ministre de l’Économie et de l’Industrie : Amir Peretz (Parti travailliste)
Ministre du Bien-être, du Travail et des Services sociaux : Itzik Shmuli (Parti travailliste)
Ministre des Minorités : Nomination à venir (Kakhol Lavan)
Ministre de l’Égalité sociale et des Séniors : Merav Cohen (kakhol lavan)
Ministre de la Construction et du Logement : Yaakov Litzman (Yahadout HaTorah)
Ministre du Tourisme : Assaf Zamir (Kakhol lavan)
Ministre de la Culture et des Sports : Chili Tropper (Kakhol lavan)
Ministre de l’Intérieur : Aryeh Deri (Shas)
Ministre de la Sécurité intérieure : Amir Ohana (Likoud)
Ministre des Renseignements : Eli Cohen (Likoud, ancien Koulanou)
Ministre des Affaires étrangères : Gabi Ashkenazi (Kakhol lavan)
Ministre de l’Immigration et de l’Intégration : Pnina Tamano-Shata (Kakhol lavan)
Ministre des Affaires de la Diaspora : Omer Yankelovitch (Kakhol lavan)
Ministre de la Coopération régionale : Ofir Akunis (Likoud)
Ministre des Communications : Yoaz Hendel (Derech Eretz)
Ministre des Affaires de Jérusalem : Rafi Peretz (ancien Yamina)
Ministre des Affaires religieuses : Yaakov Avitan (Shas)
Ministre des Affaires des Implantations : Tzipi Hotovely (Likoud)
Ministre de l’Autonomisation et de la Promotion des communautés : Orly Levy Abekasis (Gesher)

La rédaction
Lundi 18 Mai 2020

Lu 2217 fois




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.