Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Isaac Herzog élu président d'Israël alors qu'une coalition se prépare à détrôner Benyamin Nétanyahou


Rédigé par , le Jeudi 3 Juin 2021 - Lu 1307 fois


Isaac Herzog prendra son poste en juillet 2021 (photo : Knesset)
Isaac Herzog prendra son poste en juillet 2021 (photo : Knesset)
ISRAËL. Les députés de la Knesset, le parlement israélien, ont porté, mercredi 2 juin 2021, Isaac Herzog à la présidence du pays par quatre-vingt sept voix pour et vingt-six qui se sont portées sur Miriam Peretz. Le travailliste prendra ses fonctions à compter du 9 juillet 2021, quand le mandat de son prédécesseur, Reuven Rivlin, s'achèvera. Son rôle est purement honorifique.

A la tête du parti travailliste depuis novembre 2013, Isaac Herzog (60 ans) a été élu député pour la première fois en 2003 avant d'enchaîner les postes ministériels (Protection sociale et des Services sociaux, Diaspora et Lutte contre l'antisémitisme, Tourisme, Construction et Logement) entre 2005 et 2011. Son père, Chaïm, a été le sixième président d'Israël de 1983 à 1993.
Isaac Herzog a également été nommé Président de l'Agence juive en 2018 pour quatre ans, mais a renoncé à ce poste pour se présenter à la présidence de l'État. Partisan d'une reprise du dialogue pour résoudre le conflit israélo-palestinien, il avait perdu les législatives en 2015, face à Benyamin Nétanyahou.

Le même jour que son élection, une éclaircie est arrivée dans la crise politique traversée par le pays depuis deux ans. Quatre élections législatives (les dernières en mars 2021 gagnées par le Likoud de Benjamin Nétanyahou) se sont succédé sans qu'aucun gouvernement ne puisse se maintenir au pouvoir.

Naftali Bennet sans doute prochain Premier ministre

Le rival d'Isaac Herzog, Benjamin Nétanyahou, Premier ministre depuis mars 2009 et englué dans trois affaires de corruption, ne parvient pas à former un gouvernement, comme le lui a demandé Reuven Rivlin en avril 2021. Tous ses adversaires se liguent aujourd'hui contre lui pour favoriser son départ. Le chef de l'opposition, Yaïr Lapid, a annoncé au Président de la République, mercredi 2 juin 2021 très tard dans la soirée, qu'il avait réuni une coalition avec huit partis (deux de gauche, deux du centre, trois de droite et un arabe). Il se trouve donc prêt à proposer un gouvernement d'union nationale apte à obtenir le vote de confiance devant la Knesset. Soixante-et-une voix de députés sont nécessaires. Reste au Parlement, présidé par le membre du Likoud Yariv Levin, à officiellement approuver cette nouvelle équipe.

Cette ouverture pourrait éviter la dissolution de la Knesset et l'organisation d'un cinquième scrutin, comme redouté jusque là.

C'est l'homme d'affaires Naftali Bennett (49 ans) de la formation Yamina (droite radicale - ultralibéralisme économique), ancien conseiller de Benjamin Nétanyahou, qui prendrait la tête de cette coalition et donc deviendrait Premier ministre. Ce poste serait tournant et reviendrait ensuite à Yaïr Lapid.




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info