Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Internet explose au Maroc, gare à la cybercriminalité !


Selon l’Agence nationale de réglementation des télécommunications, le Maroc comptera 12 millions d’internautes en 2012. Une croissance rapide tirée par le haut débit et propice au développement de la cybercriminalité, estime Laurent Heslault, directeur technique chez Symantec.


            Partager Partager

Laurent Heslault, directeur technique Europe-Méditerranée chez Symantec (photo Symantec)
Laurent Heslault, directeur technique Europe-Méditerranée chez Symantec (photo Symantec)
MAROC. Tandis que le Maroc voit le nombre de ses internautes croitre de façon exponentielle et développe l’accès haut débit ADSL et l’internet 3G, qui permet la visiophonie et l’internet mobile, les problèmes de sécurité vont se multiplier.

« La cybercriminalité suit de manière systématique le déploiement du haut débit internet dans les pays, notamment émergents. Car la priorité est de développer le réseau, la sécurité vient ensuite », indique Laurent Heslault, directeur technique zone Europe-Méditerranée chez Symantec, premier éditeur mondial de protection de l'information sur Internet.

Or, avec 1,6 million d’attaques sur le web recensées en 2008, soit 60% de toutes celles recensées par l'éditeur en 17 ans, la cybercriminalité mondiale est en plein boom, selon la dernière édition du Rapport sur les menaces sur la sécurité internet de Symantec.

Voler de l'information

«Au moins 90% de tout ce qui circule sur internet comme maliciels ou logiciels malveillants, type virus, ver, chevaux de Troie, spyware, keylogger, porte dérobée, fait partie d’une cybercriminalité mondiale plus ou moins organisée, destinée à voler de l’information», souligne Laurent Heslault.

Un business et une économie souterraine extrêmement rentables. Sur certains sites, on trouve à la vente des numéros de comptes et de cartes bancaires volés, des login, des mots de passe, des données personnelles, des identités subtilisées...

« Dans ce contexte, il convient d’informer et d’éduquer les particuliers et les entreprises. Si les établissements financiers sont conscients des problèmes, c’est moins le cas des industries, des PME et des particuliers. Il faut de la technologie pour se protéger, et puis des réglementations, des normes de sécurité dans les entreprises, de la bonne gouvernance », estime le directeur technique de Symantec.

12 millions d'internautes en 2012

A la fin mars, le Maroc comptait quelques 834 000 abonnés internet, un chiffre en hausse de 43% par rapport à 2008.

Mais entre les cybercafés (43% des connexions se font hors domicile) et le partage d’une même ligne privée ou professionnelle, on estime qu’un Marocain sur cinq est un internaute.

Selon les prévisions de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), d’ici la fin 2012, le nombre d’internautes au Maroc devrait même atteindre 12 millions contre 6,6 millions à fin 2008.

Avec Facebook, qui connait un véritable engouement au Maroc, la récolte de données personnelles devient facile. Les cybercafés qui pullulent sont également vulnérables. L’échange de fichiers MP3 est aussi source de propagation.

A Casablanca, dans le souk de Derb Ghalef, temple du piratage informatique au Maroc, des versions copiées d’anti-virus se négocient à un euro. Non actualisées, ces copies offrent une protection illusoire. Une gageure qui ne dit pas son nom.

Christelle Marot, à CASABLANCA

Vendredi 19 Juin 2009

Lu 3495 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Octobre 2018 - 17:12 Orange Cyberdefense s'implante à Casablanca €


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION

Europe : contradictions internes et politique de voisinage en Méditerranée

Henry Marty-Gauquié, directeur honoraire de la BEI, membre du groupe de réflexion et d'analyse JFC Conseil.
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss