Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Inside Secure prévoit 20% de suppressions de postes


FRANCE. La société aixoise Inside Secure en grandes difficultés financières veut économiser 13 M$ dont 7 M$ en 2013. Et licencier 20% de son effectif.


            Partager Partager

Inside Secure prévoit 20% de suppressions de postes
FRANCE. La société Inside Secure, spécialisée dans les semi-conducteurs et les solutions logicielles dédiées à la sécurité des transactions, des contenus et de l'identité numérique, se trouve en difficulté et annonce un plan de réorganisation de ses activités.

Publié jeudi 7 mars 2013, un communiqué du syndicat de salariés CFE-CGC Métallurgie Provence Côte d'Azur affirme que "ce projet pourrait entraîner une suppression de postes de l'ordre de 20% des effectifs mondiaux."

Le syndicat cite une perte consolidée de 37 M$ (28,3 M€) pour l'entreprise basée à Aix-en-Provence et note que "l'entreprise n'a pas réussi à, trouver sa place dans ce milieu ultraconcurrentiel. Les forts investissements dans ce secteur d'activités ont miné les comptes de l'entreprise sans obtenir les résultats escomptés. Le rachat de la division Secure Microcontroleur Solution, appartenant autrefois à Atmel, n'aura pas suffi à réellement différencier l'offre d'Inside et à freiner les pertes de l'entreprise.'

Prévue le 22 février 2013, la publication des résultats annuels de la société avait été reportée au mercredi 6 mars 2013. Une annonce qui faisait apparaître un chiffre d'affaires annuel consolidé de 122 M$ (93 M€) pour une perte opérationnelle de 30,1 M$ (22,9 M€) imputée principalement aux "performances décevantes de l'activité NFC". L'ensemble des activités se trouve en chute par rapport à 2011.

Ces résultats rendent, selon le groupe, "caduc" l'objectif d'atteinte d'un chiffre d'affaires consolidé de l'ordre de 400 M$ (305 M€) en 2014 formulé lors de son introduction en bourse (Marché réglementé NYSE Euronext Paris) en février 2012 où elle avait levé 79,3 M€. Le titre subit une chute vertigineuse dépassant le seuil des - 30% au moment où nous écrivons ces lignes.

13 M$ d'économies

Rémy de Tonnac et son équipe lors de l'introduction en bourse d'Inside Secure (photo DR)
Rémy de Tonnac et son équipe lors de l'introduction en bourse d'Inside Secure (photo DR)
La direction prévoit d'économiser 13 M$ (9,9 M€) grâce à son projet de réorganisation lancé en juillet 2012 dont 7 M$ (5,3 M€) sur 2013. L'activité ESS (Embedded Security Solutions), acquise par le groupe en décembre 2012 n'est pas concernée par ce plan.

"Pour retrouver le chemin de la croissance, notre Groupe doit continuer à s’adapter rapidement et à marquer sa différence technologique, comme nous l’avons fait en décidant de mener l’acquisition ciblée de l'activité Embedded Security Solutions. C’est ainsi que nous pourrons développer un business model solide, grâce à une offre à valeur ajoutée s’appuyant sur nos expertises et notre savoir-faire" indique Rémy de Tonnac, président du directoire d'Inside Secure.

Le Conseil de surveillance de la société du 19 février 2013 avait décidé de modifier les modalités de calcul de l'indemnité de départ de Rémy de Tonnac et de son directeur général Pascal Didier. "Leur bénéfice sera subordonné, et leur montant modulé, en fonction de la moyenne arithmétique du taux d’atteinte des objectifs qui déterminent la part variable de la rémunération de l’intéressé au cours des deux derniers exercices clos précédents sa démission, sa révocation ou son licenciement. Ainsi si cette moyenne est : strictement inférieure à 20%, aucune indemnité de départ ne sera versée; au moins égale à 20%, mais strictement inférieure à 50%, l’intéressé recevra des indemnités de départ d’un montant égal à une année de rémunération fixe brute au cours de l’année au cours de laquelle son départ intervient; égale ou supérieure à 50%, l’intéressé recevra des indemnités de départ d’un montant égal à la somme d’une année de rémunération fixe brute (celle de l’année au cours de laquelle son départ intervient) et de la part variable de sa rémunération au cours des deux derniers exercices clos précédant son départ."

Fondée en 1995 par Jacek Kowalski et issue d'un essaimage de cinq anciens ingénieurs du groupe Gemplus, Inside Secure emploie 470 personnes dans le monde (Europe, Asie, Amérique du Nord) et possède plus de 600 brevets dont 40% relatifs à la technologie NFC et au sans contact et 40% relatifs à la sécurité.

Lire aussi : Inside Secure retenue pour un projet de e-santé

Voir le communiqué financier d'Inside Secure

Jeudi 7 Mars 2013

Lu 2026 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.