Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Inflation en Méditerranée : une seconde poussée de fièvre


Rédigé par Gérard Tur, le Jeudi 31 Mars 2022 - Lu 1666 fois

L'inflation s'étend sur toute la Méditerranée à la faveur d'une reprise économique mal contrôlée. La guerre en Ukraine génère actuellement une seconde accélération qui devrait s'amplifier fortement d'ici l'été. English version


La Banque Centrale Européenne n'arrive pas à juguler l'inflation. Photo BCE
La Banque Centrale Européenne n'arrive pas à juguler l'inflation. Photo BCE
MEDITERRANEE. L'inflation continue de progresser dans les pays méditerranéens. Initialement nourrie par la forte reprise économique de ces derniers mois et la pénurie de produits de base (énergétiques, alimentaires... », elle connaît un nouvel essor. Cette « seconde lame » trouve sa source dans la guerre déclenchée par Vladimir Poutine. Les céréales russes ou ukrainiennes n'alimentent plus les marchés, les sanctions prises par l'occident à l'encontre de la Russie provoquent des tensions dans de nombreux secteurs.

En France, l'inflation a progressé d'un point en un mois pour atteindre +4,5% en mars (sur douze mois glissants) selon l'INSEE. Une performance par rapport aux autres pays d'Europe du sud ! La situation en Espagne est en effet bien pire avec une augmentation des prix de 9,8%. La Grèce fait à peine mieux avec + 7,2 % en février (+ 6,2% en janvier). La commission financière du Parlement Grec annonce une inflation à deux chiffres, probablement avant l'été. L'Italie limite la casse avec +6,7%. Les prix du pétrole et du gaz progressent dans le même temps de 52,9 %.

Risque d'agitation sociale

Les produits alimentaires deviennent un luxe. Photo FD
Les produits alimentaires deviennent un luxe. Photo FD
Au sud et à la veille du Ramadan, l'inflation fait craindre des émeutes de la faim. Le Maroc affichait 3,3% d'inflation en février. Un taux qui, ici comme dans tout le bassin méditerranéen, devrait grimper d'au moins un à deux points à très court terme. En Algérie et en Égypte, l'inflation avoisine les 10%. L’Égypte est sans doute l'un des pays méditerranéens les plus dépendant de la Russie et de l'Ukraine. Mais partout les taux donnés traduisent mal le vécu des populations. Car les produits de première nécessité, alimentation, énergie, flambent littéralement. Ainsi, en Égypte, la hausse des prix atteint 18% pour l'alimentaire, 50% pour le pain non subventionné.
 
Les pays déjà victimes d'une hyper inflation voient leur situation empirer encore. Ainsi la Turquie affichait un taux de 54,4% en février 2022. La viande a enregistré une augmentation brutale de 48 % le 21 mars 2022. Le Liban souffre de taux ahurissant : 224,39 % en décembre 2021, 239,69% en janvier, 214,56% en février (toujours sur douze mois glissants). Le prix ont été multiplié par plus de cinq en un an dans le secteur des transports, de la santé, de la restauration, de l’hôtellerie...

L'inflation contraint de nombreuses banques centrales relever leurs taux directeurs, rendant ainsi le crédit plus cher et menaçant la reprise économique. Parallèlement, les taux des emprunts des états les plus endettés ou jugés fragiles remontent. C'est le cas pour le Portugal, l'Italie et l'Espagne. Or, seuls des taux faibles, et même négatifs pour des pays comme la France, rendent la dette publique supportable et remboursable.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !

Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Lire aussi :
< >

Mardi 5 Juillet 2022 - 16:10 Nouveau record d'inflation en Turquie

Lundi 4 Juillet 2022 - 14:20 L'Iremmo crée une antenne à Marseille €


   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info