Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Ilva suscite les convoitises



            Partager Partager

La privatisation d'Ilva intervient alors que l'aciérie est au coeur de trois actions en justice. Photo Ilva.
La privatisation d'Ilva intervient alors que l'aciérie est au coeur de trois actions en justice. Photo Ilva.
ITALIE. Après une nationalisation éclair destinée à sauver la plus grande aciérie d'Europe, le sidérurgiste italien Ilva va être cédé au secteur privé. En plus de l'aciérie, la reprise concerne également sept sociétés du groupe: les services maritimes Ilva, Ilvaform, Innse Cylindres, Sanac, énergie Taranto, Socova et Tillet.

29 dossiers ont été déposés pour une reprise totale ou partielle, dont 9 déjà jugés conformes par les administrateurs du groupe : ArcelorMittal, CSN Steel, Marcegaglia, Arvedi, Trasteel, ERP Compliant Fuels, Cassa Depositi e Prestiti, Eusider et Tecnotubi. L'analyse des dossiers se poursuit et d'autres noms venir s'ajouter à cette liste de pré-sélectionnés.

Les candidats doivent montrer patte blanche dans trois domaines, la continuité de la production, la préservation d'un niveau d'emploi adéquat et enfin le respect de l'environnement. Des engagements avant tout destinés à rassurer les salariés et les Italiens, mais qui dans la pratique ne tiendront sans doute que très peu de temps.

Les qualifiés devront dans un second temps affiner leurs dossiers, avant un choix de l'heureux gagnant par l'Etat italien au début de l'été 2016. Le premier ministre Matteo Renzi n'a pas caché sa préférence pour une privatisation « italienne ».


Le repreneur évoluera en terrain miné. Ilva possède un outil industriel en mauvais état. L'aciérie de Tarente (14 000 salariés), située dans le sud de l'Italie, est considérée comme la plus polluante d'Europe. Ses émissions toxiques auraient causé le décès de 400 personnes. Un procès est en cours.

La privatisation éclair d'Ilva a permis de nettoyer les comptes du groupe. Mais elle s'avère peu du goût de la Commission européenne qui à ouvert le 20 janvier 2016 une enquête approfondie pour vérifier la conformité des 2 mrds € d'aides accordées par l'Italie à Ilva.

Enfin, Ilva est au cœur d'une troisième action en justice car ses anciens propriétaires, la famille Riva, auraient détourné 2 mrds € des comptes de la société.

La Rédaction
Vendredi 12 Février 2016

Lu 4892 fois




Dans la même rubrique :
< >


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.





RÉFLEXION



LE GUIDE DE LA COOPÉRATION ET DES PROGRAMMES DE FINANCEMENT EN MÉDITERRANÉE 2018
Le Guide de la Coopération et des Programmes de financement en Méditerranée 2018 - Version papier
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES PAYS - FICHES FINANCEMENT - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss