Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info






"Il faut créer une zone industrielle, près du port d'Alexandrie, dédiée aux entreprises françaises"


Interrogé en exclusivité par econostrum.info à l'occasion du Forum économique "ETI-PME-PMI France-Égypte : un avenir prometteur" (Marseille le 18 mars 2019), le directeur général de la Chambre de commerce et d'industrie française en Égypte, Hassan Behnam, appelle les entreprises françaises à exporter et à venir dans ce pays. Il préconise d'ailleurs la création, près du port d'Alexandrie, d'une zone industrielle dédiée aux Pme, Pmi et même ETI françaises.


            Partager Partager

Hassan Behnam dirige la CCIFE et est implanté depuis quarante ans en Égypte (photo : F.Dubessy)
Hassan Behnam dirige la CCIFE et est implanté depuis quarante ans en Égypte (photo : F.Dubessy)
econostrum.info : Que représente la Chambre de commerce et d'industrie française en Égypte ?

Hassan Behnam : La CCIFE existe depuis vingt-cinq ans, nous regroupons aujourd'hui 703 membres, nous venons juste de dépasser le seuil des 700 voici dix jours. Nos adhérents sont multisectoriels et 80% sont des entreprises égyptiennes et donc 20% des entreprises françaises implantées en Égypte.

Notre siège se trouve au Caire et nous disposons d'un bureau à Alexandrie. Au total, vingt-et-un personnes travaillent pour la CCIFE pour apporter des services divers et variés à nos membres. Comme de l'appui aux entreprises pour accompagner des sociétés françaises intéressées par le marché égyptien ou vice-versa, un service marketing et communication, car nous avons beaucoup de publications, et huit comités sectoriels (santé, légal ... et bientôt tourisme) qui organisent régulièrement des séminaires. Nous recevons aussi des personnalités égyptiennes et françaises de passage au cours de grands débats diners.

Nous gérons également, pour nos adhérents, les dossiers de demandes de visas Schengen en accord avec le Consulat de France.

"L’Égypte est un carrefour"

Vous êtes personnellement implanté depuis quarante-trois ans en Égypte, qu'est-ce qui a changé ces dernières années ?

H.B. : Beaucoup de choses. Les choses peuvent changer en bien ou en mal, et avec l'Égypte c'est en bien. Jusqu'à 2011 avec les événements et le départ d'Hosni Moubarak, du travail a été effectué. Il faut être juste dans la vie. J'en ai été témoin, il a fait beaucoup. Mais, il existait du laxisme, de la corruption. D'où cette révolution.

Sur le plan des nouvelles technologies, ce pays a par exemple pris un rapide essor avec quatre fournisseurs de téléphonie mobile notamment, donc bien avant les Libanais qui ont toujours été en avance dans ce domaine.
Il faut noter aussi l'importance de l'Égypte en terme de nombre de consommateurs - ses 100 millions d'habitants doivent manger, s'habiller, se loger, se déplacer - et de sa position stratégique. C'est un carrefour entre le Maghreb, le Moyen-Orient, l'Europe et l'Afrique. Je crois beaucoup à l'Afrique et l'Égypte peut vraiment devenir un tremplin pour faire des affaires sur ce continent.

Des accords se trouvent dans les tiroirs. Je suis désolé, mais il faut les sortir et les mettre en oeuvre ! Depuis longtemps, j'essaie de constituer un triangle entre France, Égypte et Afrique pour faciliter la venue de Pme, les Pmi et même d'ETI françaises dans une zone industrielle dédiée pour produire sur place, écouler sur le marché égyptien. Et en même temps profiter de ces accords pour exporter.

D'après moi, ceci requiert une condition : que le site retenu se trouve proche de la mer Méditerranée et donc plutôt vers le port d'Alexandrie. Ainsi, les échanges commerciaux pourront s'effectuer rapidement, sans transport en camion, surtout s'il s'agit de fruits et légumes ou des denrées périssables.

Nous les Français, nous ne savons pas exporter. Car, personne ne donne à leurs entreprises les moyens, pas financiers mais pratiques, d'exporter. Une petite boîte des abords de Lille veut proposer ses produits en Égypte. Qui appelle-t-elle ? Où va-t-elle ? CCI, Région, ambassade d'Égypte, ambassade de France, conseiller économique, Business France, CCIFE...??
L'union fait la force, donc unissons nous et créons un numéro vert pour mieux diriger les entreprises françaises qui veulent exporter en Égypte ou ailleurs.

C'est un voeu pieux ?

H.B. (sourire) : Je ne perds pas espoir et je continue de militer pour cela !

"Il serait tellement dommage de laisser passer cette chance"

Pour Hassan Behnam, les entreprises françaises doivent profiter des excellentes relations entre la France et l’Égypte (photo : F.Dubessy)
Pour Hassan Behnam, les entreprises françaises doivent profiter des excellentes relations entre la France et l’Égypte (photo : F.Dubessy)
Comment ressentez-vous sur place les relations entre la France et l'Égypte ?

H.B. : Les relations entre la France et l'Égypte sont excellentes à tous les niveaux. Il faut en profiter. C'est le moment pour les Français de travailler avec l'Égypte d'autant plus qu'ils sont bien accueillis. Je peux vous assurer que les Égyptiens aiment les Français. Je ne parle pas de la France, mais du peuple. Ils les apprécient et c'est notre rôle à la CCIFE de donner un coup de pouce. Il serait tellement dommage de laisser passer cette chance.

Demain vous risquez d'avoir un président là-bas ou en France qui ne s'entendent pas ou des ambassadeurs qui ne s'intéressent pas aux sujets économiques ou délèguent tout à leurs conseillers.
Aujourd'hui, honnêtement tout est là ! Voici peut-être deux ou trois ans, jamais je ne vous aurais dit cela.


Lire aussi : L’Égypte veut développer ses relations économiques avec les entreprises françaises, notamment marseillaises
Et l'interview exclusif de Jérôme Baconin, chef de la mission économique de l'Ambassade de France au Caire, : "Il existe suffisamment de marchés porteurs en Égypte, et les entreprises françaises doivent les prendre maintenant"

Propos recueillis par Frédéric Dubessy

Vendredi 22 Mars 2019

Lu 1296 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.








Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube



Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA




LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 10,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE




À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.