Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Huit candidats confirmés pour accueillir le siège de l'Agence africaine du médicament


Rédigé par , le Mercredi 1 Juin 2022 - Lu 1749 fois


Quatre pays méditerranéens et quatre pays subsahariens sont candidats pour accueillir le siège permanent de l'Agence africaine du médicament (photo: AMA)
Quatre pays méditerranéens et quatre pays subsahariens sont candidats pour accueillir le siège permanent de l'Agence africaine du médicament (photo: AMA)
AFRIQUE. Les candidatures de huit pays ont été officiellement confirmées pour l'implantation du siège permanent de l'Agence africaine du médicament (AMA). La moitié sont des pays méditerranéens (Algérie, Égypte, Tunisie et Maroc), les autres subsahariens (Ouganda, Rwanda, Tanzanie, Zimbabwe).

Cette organe de coordination, institué en février 2019 par la signature d'un traité lors de la 32e Session de la Conférence des chefs d'États et de gouvernement de l'Union africaine (UA) entré en vigueur en novembre 2021, rassemble une trentaine de pays. Son modèle s'inspire de celui de l'Agence européenne du médicament (EMA). Elle sera la seconde agence dans ce secteur sur ce continent avec les Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC Afrique) créés en 2015 par l'UA avec le soutien de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Une visite d'experts africains indépendants mandatés par la Commission de l'Union africaine a été effectuée dans chacun des pays candidats. Cette équipe a pu ainsi évaluer et attribuer une note aux propositions de ces derniers. Elle prépare un rapport exhaustif qui comprendra un classement des postulants selon le degré de conformité à la grille de critères pré-établis pour accueillir le siège de l'Agence africaine du médicament.

Dans un second temps, la première Conférence des États parties au Traité instituant l’AMA puis le Conseil Exécutif de l’UA, lors de deux réunions prévues respectivement en juin et en juillet 2022, s'appuieront sur le document édité par les experts pour désigner le pays-hôte de l’AMA. La décision sera prise soit par consensus, soit, à défaut, par le recours au vote.

Le continent africain importe 99% de ses vaccins

L'AMA entend mettre en commun les ressources et expertises de ses membres, réglementer les produits pharmaceutiques et stimuler l'intégration africaine afin de produire des médicaments répondant aux besoins des populations africaines. Elle se donne ainsi comme ambition d'apporter une réponse concrète à la problématique dans ce domaine.

Aujourd'hui, le continent africain importe 99% de ses vaccins et 80% de ses médicaments. Il représente moins de 3% du marché pharmaceutique mondiale avec seulement 375 fabricants de médicaments recensés, principalement en Afrique du Sud, au Maroc, en Tunisie et en Égypte. Ces quatre pays concentrant à eux seuls 70% de la production du continent.

En avril 2022, une étude de Goldstein Market Intelligence évaluait la valeur de l'industrie pharmaceutique africaine à 28,56 mrds$ (26,38 mrds€) en 2017. Son analyse anticipait un marché compris entre 56 et 70 mrds$ (51,7 à 64,5 mrds€) d'ici à 2030.

Lire aussi: Les trois pays du Maghreb candidats à l'accueil du siège de l'Agence africaine du médicament




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !

Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.












Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info