Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Houssein Mouelhi : "La Tunisie doit maintenant conduire des réformes"


A l'occasion de la conférence de la 14e Femip, qui se déroulait à Naples jeudi 30 octobre 2014, et au lendemain des législatives tunisiennes, Houssein Mouelhi, Pdg de Banque tuniso-koweitienne, évoque pour econostrum.info, les réformes nécessaires pour favoriser le climat des affaires en Tunisie.


            Partager Partager

econostrum.info : Pourquoi les banques tunisiennes ne consacrent-elle que 20% de leurs prêts aux Pme alors que ces mêmes Pme représentent 90% des entreprises en Tunisie ?

Houssein Mouelhi : La Pme se finance à 55% sur les fonds propres, 20% avec des crédits compte bancaire, 13% de leasing et le reste est un peu partagé entre le marché financier et le capital risque.

Pourquoi ? car, à la création, la Pme tunisienne ne sait pas présenter un business plan, n'a pas de fonds propres, c'est souvent une entreprise familiale avec un manque d'organisation. Elle n'est pas prête pour le financement bancaire. Souvent, l'accusation est lancée aux banques. Mais, si nous faisions les statistiques, il apparaîtrait que les banques financent la majorité des projets qui sont présentés. Certes, avec leurs critères et des garanties. Par contre, la banque tunisienne finance des moyennes et grandes entreprises.

Comment contourner ce problème qui freine le développement des Pme ?

Houssein Mouelhi : Tout vient du manque de missing middle. Des acteurs financent la grande entreprise, la moyenne grande entreprise, la micro-entreprise, les entrepreneurs individuels, mais aucun acteurs accompagne la Pme.

La solution c'est de commencer d'abord à réformer : libéraliser l'accès en général, mettre moins de barrières économiques donc, augmenter la population d'entreprises et faire de l'encadrement dans les banques. Il faut aussi mobiliser tout un tissu d'ONG et d'associations pour que ces petites entreprises puissent présenter des dossiers bancables.
Bien sûr, il faut également trouver des solutions pour permettre à ces entreprises de disposer de plus de fonds propres et de mieux présenter leurs dossiers pour que les banques puissent tout simplement les accepter. Et les banques n'attendent que ça d'ailleurs !

"ll faut attaquer les réformes"

Houssein Mouelhi, Pdg de BTK, veut donner plus de chances aux Pme (photo F.Dubessy)
Houssein Mouelhi, Pdg de BTK, veut donner plus de chances aux Pme (photo F.Dubessy)
La nouvelle stabilité du pays, avec les législatives réussies et bientôt la présidentielle, va-t-elle favoriser ce climat des affaires ?

Houssein Mouelhi : Oui ! Il faut reconnaitre que le climat des affaires en Tunisie est l'un des meilleurs de la région. Ceci ressort dans toutes les études en terme de création d'entreprise, d'environnement de travail. Et, nous en sommes là sans avoir fait l'essentiel des réformes ! Alors que dire si la Tunisie venait à faire les justes réformes dont nous avons besoin ? Et ces réformes, nous les connaissons, 

Lesquelles justement ?

Houssein Mouelhi : En Tunisie, nous disons souvent, nous n'avons pas de problème de "quoi" mais des problèmes de "comment". Il est difficile de conduire des réformes, les politiques ne veulent pas s'y attaquer. Durant les trois dernières années ce n'était pas possible car, la politique et la transition ont pris le dessus. Maintenant, il faut absolument que l'économie prenne le dessus et que l'on attaque les réformes.

"L'agriculture est le parent pauvre de l'économie tunisienne"

Si vous aviez trois réformes à proposer aux nouveaux députés ?

Houssein Mouelhi : La toute première, serait la fiscalité. La Tunisie ne pourra pas faire face aux énormes challenges en terme de besoins de financement pour promouvoir l'investissement et créer les emplois sans que tout le monde contribue de façon équitable aux ressources de l'Etat. Les besoins seront énormes pour venir à bout de ces problématiques de chômage, mais également des problématiques régionales.

Je pense que la deuxième réforme devrait être celle de la libéralisation de l'accès aux affaires. Ceci signifie simplifier l'accès, libéraliser des pans de secteurs entiers dans la finance, les télécommunications, les services à l'entreprise... Il faut davantage faciliter les formalités et faire en sorte que tout le monde se sente libre et ne sente pas que c'est une gageure, le parcours du combattant, de créer une entreprise.

La troisième réforme devrait nécessairement être agricole. Dans le monde entier, 80% de la production agricole provient de très petites exploitations familiales. Le parent pauvre de l'économie tunisienne en terme de financement c'est bien l'agriculture. Figurez-vous qu'en 2006 nous étions autosuffisants en terme de balance alimentaire. Nous avons perdu du terrain entre temps à cause de pas mal de problème, et pas uniquement la Révolution. Les financements de l'agriculture ne représenteraient que 5% maximum de l'ensemble des financements alloués à l'économie tunisienne.

Nous devons nous lancer dans de véritables réformes en privatisant d'abord les terres domaniales, qui ne sont pas ou mal exploitées. Il faut créer de véritables organes d'encadrement et de financement des petits agriculteurs, mais également de grands agriculteurs. Aujourd'hui, aucune banque ou institution ne s'occupe de l'agriculture en Tunisie. Et puis après promouvoir les exportations et des industries agro-alimentaires derrière.
En réussissant tout cela, je pense que nous allons gagner à la fois le pari de l'autosuffisance alimentaire, qui est pour moi le principal pilier de sécurité et de stabilité, dans un pays.

Frédéric Dubessy, à NAPLES
Mercredi 5 Novembre 2014

Lu 3317 fois




Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.



Actus par pays

Voir en plein écran




Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Newsletter


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.