Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

« Hisser le partenariat économique algéro-français au niveau de la relation politique »


Rédigé par Sarah Kofi, le Lundi 11 Avril 2016 - Lu 2016 fois

La visite de Manuel Valls en Algérie, les 9 et 10 avril 2016, s’est traduite par la signature de quinze protocoles de partenariat entre des entreprises publiques et privées des deux pays.


Le problème de la liberté de la presse a été évacué au profit des réalités économiques. Photo @manuelvalls
Le problème de la liberté de la presse a été évacué au profit des réalités économiques. Photo @manuelvalls
ALGERIE. La tension perceptible ces dernières semaines entre Alger et Paris n’a pas empêché les deux Premiers ministres d’afficher leur volonté de construire un « partenariat stratégique ». Lors d’une conférence de presse commune tenue le 10 avril à l’issue des travaux de la 3ème session du Comité intergouvernemental de haut-niveau algéro-français (CIHN), le Premier ministre algérien a tenu à préciser que les relations bilatérales « sont exceptionnelles, comme dans le domaine de la sécurité et nous avons constaté que nous avions la même vision ainsi que la même analyse des choses en ce qui concerne la situation dans les pays voisins».

Abdelmalek Sellal faisait essentiellement référence au Mali et à la Libye. Le Premier ministre algérien a poursuivi par une mise en garde : « Certains essaient parfois de troubler le climat qui prévaut entre l'Algérie et la France, mais nous ne le permettrons pas ».

Ces convergences n’ont pas empêché les représentants des deux pays d’aborder de manière « claire et extrêmement franche » les questions qui font problème au premier rang desquelles celle du Sahara occidental où Alger réitère son "soutien au peuple sahraoui qui subit une situation dramatique et doit pouvoir librement jouir de son droit à l’autodétermination reconnu par l’ONU".


"Immenses opportunités d’affaires »

Cital, fruit d’un partenariat entre Ferrovial, EMA et Alstom, va étendre son activité. Photo Alstom.
Cital, fruit d’un partenariat entre Ferrovial, EMA et Alstom, va étendre son activité. Photo Alstom.
Abdelmalek Sellal a également invité les entrepreneurs français à investir en Algérie. Il a rappelé que son gouvernement a pris des mesures concrètes pour aller dans ce sens et souligné les atouts de l’Algérie parmi lesquels la stabilité politique, le bas coût de l’énergie, le réseau d’infrastructure, le bas coût de la main d’œuvre locale…

Les échanges commerciaux entre les deux pays se sont élevés à 10,3 mrds $ en 2015. La France occupe la deuxième place en tant que fournisseur de l'Algérie et la troisième en tant que client.

Les entreprises algériennes et françaises ont signé  quinze protocoles d’accord de partenariat à l’occasion du forum de partenariat tenu en marge de la session du CIHN. Ils portent sur la mécanique, le numérique, la formation et la logistique.

La société Manal, filiale du groupe algérien Asmidal, et le groupe français Roulier vont créer une joint-venture pour la produire des engrais phosphatés et des aliments pour bétail. L’usine de valorisation de phosphate sera implantée à Tébessa, à la frontière tunisienne.

L’usine d’assemblage et de maintenance de tramways (Cital) lancée en mai 2015 verra son activité étendue à l’engineering, la fabrication et la maintenance d’autorail. Une partie de la production devrait être exportée. Rappelons que Cital est le fruit d’un partenariat entre l’Entreprise algérienne publique de construction de matériels et d’équipement ferroviaires (Ferrovial), l’Entreprise du métro d’Alger (EMA) et la société française Alstom.

Une usine de production industrielle, de conditionnement et de commercialisation des produits Lesieur sera construite par le groupe agroalimentaire français Avril en partenariat avec la société algérienne Jad.

Un accord entre le Forum des chefs d’entreprises (FCE) et le groupe français d’ingénierie, de montage de projets et d’exploitation (EGIS) prévoit par ailleurs la création d’un parc industriel de plus de 3 000 hectares le long de l’autoroute Est-Ouest.

La signature de l’accord d’implantation d’une usine Peugeot-Citroën (PSA) en Algérie a en revanche été reportée à un « proche avenir ».

Une société mixte de production de gaz industriels pour les usines sidérurgiques d’El Hadjar (Annaba) et de Bellara (Jijel) devrait prochainement naître d’un accord entre le groupe industriel public algérien des industries métallurgiques IMetal et le français Air Liquide.

Enfin, quatre ou cinq autres projets industriels sont en fin de discussion.




   Nos partenaires






À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info