Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée
Econostrum.info


         Partager Partager

Fiat se désolidarise du syndicat patronal italien Confindustria


Rédigé par , le Lundi 3 Octobre 2011 - Lu 2567 fois


Fiat fait désormais cavalier seul en Italie (photo Fiat)
Fiat fait désormais cavalier seul en Italie (photo Fiat)
ITALIE. Le groupe industriel Fiat s'apprête à quitter la Confindustria, la fédération patronale italienne qui regroupe 146 000 entreprises représentant plus de 5,4 millions de salariés.

Lundi 3 octobre 2011, Sergio Marchionne, administrateur délégué de Fiat, a indiqué dans une lettre à la Confidustria rendue publique que "Fiat, qui est engagé dans la création d'un grand groupe international avec 181 usines dans 30 pays ne peut se permettre d'opérer en Italie dans un environnement d'incertitude tellement incongru par rapport aux conditions qui existent ailleurs dans le monde industrialisé." Le constructeur italien s'est allié avec l'américain Chrysler.

Cette décision est motivée par la contestation devant les tribunaux d'un accord passé en 2010 par le constructeur et prévoyant de réduire l'absentéisme et de développer la productivité dans ses trois usines italiennes en échange d'un montant de 20 mrds€ d'investissements en Italie.

Ces dispositions, qui restent encore à être acceptées par les syndicats de salariés, se trouvent en désaccord avec la nouvelle loi sur le contrat de travail et donc la convention collective nationale de la métallurgie soutenue par le syndicat patronal. Que n'entend pas appliquer Fiat.

À compter du 1er janvier 2012, Fiat (construction d'automobiles) et sa société soeur Fiat Industrial (camions, bus, engins agricoles et de construction) ne feront plus partie de la Confindustria.

Le syndicat perd la plus grande entreprise italienne.ITALIE. Le groupe industriel Fiat s'apprête à quitter la Confindustria, la fédération patronale italienne qui regroupe 146 000 entreprises représentant plus de 5,4 millions de salariés.

Lundi 3 octobre 2011, Sergio Marchionne, administrateur délégué de Fiat, a indiqué dans une lettre à la Confidustria rendue publique que "Fiat, qui est engagé dans la création d'un grand groupe international avec 181 usines dans 30 pays ne peut se permettre d'opérer en Italie dans un environnement d'incertitude tellement incongru par rapport aux conditions qui existent ailleurs dans le monde industrialisé." Le constructeur italien s'est allié avec l'américain Chrysler.

Cette décision est motivée par la contestation devant les tribunaux d'un accord passé en 2010 par le constructeur et prévoyant de réduire l'absentéisme et de développer la productivité dans ses trois usines italiennes en échange d'un montant de 20 mrds€ d'investissements en Italie.

Ces dispositions, qui restent encore à être acceptées par les syndicats de salariés, se trouvent en désaccord avec la nouvelle loi sur le contrat de travail et donc la convention collective nationale de la métallurgie soutenue par le syndicat patronal. Que n'entend pas appliquer Fiat.

À compter du 1er janvier 2012, Fiat (construction d'automobiles) et sa société soeur Fiat Industrial (camions, bus, engins agricoles et de construction) ne feront plus partie de la Confindustria.

Le syndicat perd la plus grande entreprise italienne.















Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
Newsletter



Enquêtes




Actus par pays

Voir en plein écran








Le Guide de l'économie

Facebook

   Nos partenaires





À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Société/Institutions), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.


S'abonner à Econostrum.info