Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée


Ferrovie dello Stato se retire du projet de reprise d'Alitalia



            Partager Partager

Alitalia joue sa survie depuis deux ans (photo : F.Dubessy)
Alitalia joue sa survie depuis deux ans (photo : F.Dubessy)
ITALIE. Ferrovie dello Stato (FS) renonce finalement à participer au projet de reprise de la compagnie aérienne italienne Alitalia (22 millions de passagers transportés en 2018 et 11 000 salariés). Les chemins de fers italiens ont arrêté le suspens qui durait depuis début 2019. "Pour nous, cette procédure est close, nous sommes sortis de l'opération", déclarait Gianfranco Battisti, président de FS, devant une commission du parlement italien.

Le gouvernement italien avait pourtant consenti en mai 2019 à accorder un délai à FS. La solution s'orientait alors vers une répartition des 40% du capital non détenus par l'Etat entre FS (30%), Delta Air Lines (15%) et le Trésor italien (15%). FS avait le 31 octobre 2019 redéposer une offre stipulant qu'il ne voulait pas prendre le contrôle majoritaire et demandait l'appui d'une compagnie aérienne de premier plan.

Placée en mai 2017 sous tutelle, la compagnie est administrée depuis décembre 2019 par Giuseppe Leogrande, un commissaire désigné par le gouvernement italien. Elle cherche depuis deux ans un repreneur. Elle l'avait trouvé avec Etihad Airways, mais ses salariés avaient refusé le plan de la compagnie émiratie qui prévoyait 1 700 licenciements. Puis avec Atlantia (ex-Autostrade, constructeur et concessionnaire d'autoroutes - propriété de la famille Benetton) en novembre 2019 qui, confrontée à d'autres problèmes (sa responsabilité dans l'effondrement du pont de Gênes pourrait la voir déchoir de ses concessions), n'a pas les faveurs du gouvernement. Lufthansa était aussi entrée dans la boucle avant de décliner.
Reste Delta Air Lines qui a promis de mettre sur la table un investissement de 100 M€ et de prendre 10% du capital. Mais, la compagnie américaine n'ira pas seule sur le dossier.

Alitalia - qui perd 300 M€ par an et ne dispose plus que de 14% de parts de marché en Italie - a désormais jusqu'au 31 mai 2020 pour proposer un nouveau plan de relance. Elle a reçu un nouveau prêt de 400 M€ en décembre 2019 pour lui permettre de poursuivre ses activités. Il venait s'ajouter à celui de 900 M€ perçu en 2017. Des prêts qu'il faudra rembourser...

Vendredi 10 Janvier 2020

Lu 1425 fois




Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss
YouTube

réflexion


Industrie de défense : une filière navale française en ordre dispersé ?

Hervé Lemaitre, Expert-Conseil en stratégie de développement international-export
avis d'expert


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA








À propos d'Econostrum.info


Econostrum.info est un média indépendant qui traite au quotidien l'actualité économique des pays riverains de la Méditerranée. Coopération économique, actualité des entreprises par secteur (Industrie, Services, Transport, Environnement, Finances), dossiers thématiques, actualité des aéroports, compagnies aériennes et maritimes (nouvelles destinations)... sont traités et analysés par une équipe de journalistes présents dans le bassin méditerranéen.