Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée

            partager partager

Explusion vers le Maroc des 116 migrants entrés clandestinement à Ceuta




Frontex pointe la politique timorée des Etats membres en matière d'éloignement des clandestins (photo : Frontex)
Frontex pointe la politique timorée des Etats membres en matière d'éloignement des clandestins (photo : Frontex)
MAROC / ESPAGNE. Ils ne seront pas restés longtemps sur le sol européen si convoité. Les 116 migrants entrés illégalement, mercredi 22 août 2018, dans l'enclave espagnole de Ceuta ont été renvoyés au Maroc. Seuls deux mineurs isolés sont restés en Espagne.

Face à la fronde contre ces expulsions collectives immédiates - orchestrée notamment par l'ONG Caminando Fronteras qui parle d'"énorme violation des droits humains par le gouvernement espagnol" -, le ministère espagnol de l'Intérieur souligne la légalité de l'opération. " Les migrants ont été transférées à un commissariat, identifiés - avec nom, nationalité, empreintes digitales - et toutes ont eu un avocat, un interprète et une aide médicale", commente le ministère.

"Il a été proposé à tous la possibilité de solliciter l'asile et ils ne l'ont pas fait", précise le communiqué. La préfecture de Ceuta indique dans un communiqué que l'expulsion a été permise par la réactivation d'un accord bilatéral entre l'Espagne et le Maroc.

Frontex réclame plus de mesures d'éloignements des clandestins

Cette nouvelle intervient alors que le directeur de l'agence Frontex préconise d'expulser plus d'étrangers en situation irrégulière. "Les Etats membres doivent prendre davantage de décisions effectives d'éloignement, qui soient mieux mises en oeuvre", souligne Fabrice Leggeri, dans un entretien accordé, jeudi 24 août 2018, au groupe de presse quotidienne régionale Ebra (Est Bourgogne Rhône-Alpes).

L'agence européenne des garde-frontières et garde-côtes évalue à "environ 75 000" les entrées irrégulières dans l'Union européenne en 2018 contre 1,2 million en 2015. Mais le nombre de migrants restant illégalement sur le sol européen "ne cesse d'augmenter", assure Fabrice Leggeri. En 2017, les Etats membres auraient procédé à 151 000 éloignements pour 204 700 entrées régulières.

"Si on continue ainsi, on envoie un message implicite aux migrants potentiels: tenter à tout prix de passer en Europe, car même si on est pris, on a toutes les chances d'y rester", insiste le patron de Frontex qui craint de voir "des clandestins créer dans certains quartiers une forme de société parallèle, fonctionnant sur une économie noire, comme des '"bulles'" où la loi ne s'applique pas ."




Vendredi 24 Août 2018



Lu 2649 fois


Les articles qui devraient vous intéresser
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A lire avant de commenter !
Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Econostrum.info.
Pour assurer des échanges de qualité, un maître-mot : le respect. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.
Il n'est pas permis de choisir comme nom d'utilisateur le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.).
Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, reproduisant des échanges privés, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos…).
Econostrum.info se réserve le droit d'éliminer tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier, contenant des invectives et des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
Une trop mauvaise qualité d’écriture (multiplication des fautes de frappe, absence totale de ponctuation, langage SMS, etc.) peut entraîner la non-publication des messages.
Les décisions des modérateurs ne peuvent être contestées. L’auteur de la contribution est responsable de son contenu. La fiabilité de l’utilisateur, son identité et sa moralité ne peuvent être garantis par Econostrum.info. Econostrum.info ne pourra en aucun cas en être tenu responsable.
Si vous désirez signaler un contenu illicite ou abusif, merci de le faire à l'adresse suivante : redaction@econostrum.info.

Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉflexions

Réflexion

La corruption, l’autre grand fléau oublié du monde arabo-musulman…


avis d'expert

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil

 









Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA