Econostrum | Toute l'actualité économique en Méditerranée



Euromed II en phase active


Alors que la phase I de l'opération d'intérêt national Euroméditerranée se termine, Euromed II voit les chantiers se multiplier. Si Euromed I a créé un second centre-ville pour Marseille, Euromed II a pour vocation à connecter les quartiers nord déshérités avec le reste de la ville.


            Partager Partager

Euroméditerranée redessine l'arrière-port de Marseille. Infographie Euroméditerranée.
Euroméditerranée redessine l'arrière-port de Marseille. Infographie Euroméditerranée.
BOUCHES-DU-RHÔNE. Alors que la phase I de l'opération d'intérêt national Euroméditerranée se termine, Euromed II voit les chantiers se multiplier. Si Euromed I a créé un second centre-ville pour Marseille, Euromed II a pour vocation à connecter les quartiers nord déshérités avec le reste de la ville.
 
« Nous achevons Euromed I avec les derniers travaux autour de la Porte d'Aix et la construction en 2017 du cinéma de la Joliette, ancien projet Besson reprit par Pathé. Euromed II mobilise maintenant toute notre attention car il s'agit de désenclaver le nord de Marseille », explique la présidente d'Euroméditerranée, Laure-Agnès Caradec.
 
Les objectifs d'Euromed II, dont le périmètre couvre 169 hectares sur toute la partie nord de l'arrière port de Marseille, extrêmement paupérisée, apparaissent ambitieux : créer 20 000 emplois, 14 000 logements neufs, attirer 30 000 habitants supplémentaires.
 
Des obstacles importants restent à franchir, comme le rachat des terrains de la SNCF. « La gare du Cannet constitue une barrière à faire sauter pour désenclaver le quartier. La SNCF s’arqueboute sur ses positions et nous livre un véritable bras de fer » regrette Laure-Agnès Caradec. Une cité scolaire internationale (primaire, collège, lycée, internat) devrait occuper une partie de cet espace « libéré ».

Un laboratoire de la ville méditerranéenne durable

L'eau de mer sera utilisée comme source de production de chaleur et de froid. Infographie Euroméditerranée.
L'eau de mer sera utilisée comme source de production de chaleur et de froid. Infographie Euroméditerranée.
Euromed II commence à sortir de terre. La tour CMA-CGM, siège du troisième armateur mondial, marque l'entrée sud d'Euromed II. Au rythme d'un étage par semaine, une seconde tour , « la Marseillaise », se construit actuellement. D'autres projets d'immeubles de grande hauteur présentés ces dernières années restent pour l'instant dans les cartons faute de financement. En revanche, à deux pas du nouvel hôpital européen, le « Parc Habité » proposera en 2018 près de 2 000 logements.
 
Après huit ans de gestation, l'Ecocité, que les urbanistes d'Euroméditerranée présentent comme un laboratoire de la ville méditerranéenne durable, voit ses premières réalisations sortir de terre. Sur l’îlot Allar (2,4 hectares pour 58 000 m² de plancher), un premier immeuble regroupant un hôtel et des bureaux vient d'être livré en novembre 2016. Un second bâtiment de logements et un troisième de bureaux suivront en 2017.
 
Un peu plus au nord, après la signature en mars 2017 d'une convention-cadre entre Bouygues et l'Epaem, l'îlot XXL regroupera sur 14 hectares plus de 250 000 m² de plancher (162 000 m² de logements, 58 000 m² de bureaux, 10 000 m² de commerces, 13 000 m² de locaux d'activités, une bibliothèque, une école, une crèche...). « Il s'agit de créer une ville fabricante et inclusive qui soit l'antithèse du quartier dortoir permettant le développement d'activités variées en rez-de-chaussée » précise Patrick Grégoire, directeur du projet Euromed II. XXL innovera avec un système de solidarité énergétique entre bureaux et logements, de l'e-conciergerie, des espaces de co-working et le raccordement des immeubles à une boucle de thalassothermie permettant de produire de la chaleur et du froid à partir de l'eau de mer.
 
XXL s'intègre dans la ZAC Littoral de 53,6 hectares, premier maillon opérationnel d'Euromed II. Au total, la ZAC Littoral verra la construction de 6 450 logements, 127 000 m² de bureaux, des commerces, des équipements...
 
Le quartier des Crottes va bénéficier d'une régénération urbaine avec la réhabilitation de friches, des interventions sur l'espace public, une opération d'amélioration de l'habitat, la création de logements. Selon l'Epaem, « 10% des habitants des Crottes n'ont aucun revenu fiscal et les 10% les plus aisés gagnent 2 000 € par mois ».
 
Enfin, l'Epaem va créer de toutes pièces un grand parc urbain de 14 hectares, une « coulée verte » qui mobilisera un investissement de 38 M€.

Une vocation euroméditerranéenne perdue en chemin

La seule structure dédiée à la Méditerranée sur le périmètre d'Euroméditerranée va devenir une réplique de grotte préhistorique. Photo GT
La seule structure dédiée à la Méditerranée sur le périmètre d'Euroméditerranée va devenir une réplique de grotte préhistorique. Photo GT
Reste qu'Euroméditerranée a perdu en route sa vocation d'interface entre l'Europe et la Méditerranée voulue au départ par ses concepteurs. La transformation de la Villa Méditerranée en une copie de la grotte Cosquer enlève à Euroméditerranée son seul espace dédié à la coopération régionale.

Une seconde tour grimpe d'un étage par semaine. Photo WA
Une seconde tour grimpe d'un étage par semaine. Photo WA
 « Des structures à vocation méditerranéenne se sont installées sur notre périmètre, mais elles se sont progressivement diluées », constate le directeur d'Euroméditerranée, François Jalinot. « Existe-t-il encore une politique méditerranéenne à l'échelle de l'Europe ? De la France ? Le processus lancé par Nicolas Sarkozy n'a pas prospéré, pas plus que celui de Michel Vauzelle. Ce qui a été implanté à Barcelone n'a pas non plus donné les fruits escomptés. La Syrie, la Libye, les migrants, la Palestine, le terrorisme... tous ces problèmes font que la notion d'espace méditerranéen ne trouve plus d'échos à Bruxelles comme à Paris. »

Gérard Tur

Mercredi 14 Décembre 2016

Lu 1322 fois




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 08:27 Le « Réseau des aménageurs » se réunit à Marseille €


Droits d'auteur et/ou Droits sur les Dessins et Modèles
Le présent site constitue une œuvre dont Econostrum.info est l'auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. La conception et le développement dudit site ont été assurés par la société Econostrum.info. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, vidéos, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes œuvres intégrées dans le site sont la propriété d'Econostrum.info. Les reproductions, sur un support papier ou informatique, du dit site et des œuvres qui y sont reproduits sont interdites sauf autorisation expresse d'Econostrum.info.







RÉFLEXIONS

Les territoires ont un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique : Région SUD et opportunités de coopération sur le plan EU-Med

Constantin Tsakas, délégué général de l'Institut de la Méditerranée, secrétaire général du Femise
Grand angle

Israël : Existe-t-il une alternative politique à Benyamin Netanyahou ?

Roland Lombardi, consultant indépendant, associé au groupe d'analyse de JFC Conseil
Grand angle


LE Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération 2019
Guide euroméditerranéen des financements et de la coopération
 30,00 € 
  Prix Spécial | 19,00 €
FICHES FINANCEMENT - FICHES PAYS - ANNUAIRE


Actus par zones

Algérie Bosnie-Herzégovine Égypte Espagne France Grèce Israël Italie Jordanie Liban Libye Maroc Portugal Syrie Tunisie Turquie Europe MENA

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Rss